Comment trouver le nom idéal de votre entreprise ?

Vous avez trouvé compliqué de choisir le prénom de votre petit dernier ? Trouver celui de votre entreprise sera encore plus dur. On vous donne quelques astuces pour y arriver. 

Google ? Une version mal orthographiée de « Googol », un terme inventé en 1938 par le mathématicien américain Edward Kasner pour désigner le chiffre 1 suivi par 100 zéros. Parfait pour une entreprise dont le succès repose sur l’indexation d’un gigantesque nombre de données. 

Danone ? A l’origine, Isaac Carasso, commerçant à Barcelone, avait pour projet d’appeler son entreprise de yaourts « Danon », le surnom en catalan de son fils Daniel. Sauf que l’administration ne l’a pas entendu de cette oreille et n’a accepté d’enregistrer cette dénomination que s’il ajoutait un « e » final. Danone était né. 

Coca-Cola ? Un nom tout simplement choisi eu égard aux ingrédients qui le composaient à ses débuts, à savoir des feuilles de coca et des noix de Kola. 

Trois exemples qui montrent à quel point le nom d’une entreprise est tout sauf le fruit du hasard. 

Pour trouver le vôtre : 

Cherchez un terme qui correspondre à votre produit et/ou service

Dans l’idéal, le nom de votre entreprise doit permettre au grand public de déterminer en un rien de temps ce que vous proposez. Faut-il y ajouter une indication géographique ? Si vous êtes artisan, cela donnera du sens et de l’authenticité à votre marque. En revanche, si vous souhaitez vous développer à l’international, il est préférable de vous abstenir.

Cherchez un nom facilement mémorisable

En clair, fuyez ceux à rallonge ou difficiles à prononcer. En cas de doutes, n’hésitez pas à tester vos trouvailles auprès de vos proches.  Et n’oubliez pas : à l’instar des blagues, les meilleurs noms d’entreprise sont souvent les plus courts.

Ne négligez pas son apparence visuelle

La forme des lettres qui compose le nom de votre entreprise, la manière dont elles se positionnent dans l’espace… Autant de détails auxquels vous devrez faire très attention. Une typographie mal choisie, des couleurs hasardeuses : il serait dommage de trouver LE nom parfait pour, au final, ne pas réussir à le mettre en valeur. 

Attention à bien vérifier sa signification dans les autres langues

L’un des modèle phares de Fiat ? La Uno. Ce qui, en Finlandais, signifie « ordure ». Au Japon, les lunettes « Hypercon » sont très prisées. Étonnamment, pas en France. Et sinon, savez-vous pourquoi Bledina, le numéro un français de l’alimentation infantile, ne porte pas le même nom en Russie ? Pour nos amis soviétiques, ce terme signifie « prostituée » … Vous l’aurez compris, avant de déposer votre nom, vérifiez bien qu’il soit exportable. 

Vérifiez qu’il est disponible

Il serait dommage de trouver un nom et de vous rendre compte qu’il existe déjà… Pour lever le doute, une seule adresse : la base de données de l’INPI. Elle répertorie toutes les marques déposées en France et dans l’Union européenne. Pensez également à vérifier que le nom de domaine associé à votre trouvaille est également disponible. A défaut, vous ne pourriez pas créer de site internet avec le nom de votre entreprise. Pour vous assurer de sa disponibilité, rendez-vous sur le site de l’Afnic