Réussir son business plan pour un franchisé

Icône auteur

Par Jules Drevon

Icône date de publication

23 mars 2022

Icône temps de lecture

5 min.

Business plan franchise

La franchise est un concept très répandu en France, le marché pesait d’ailleurs 67 milliards d’euros en 2019. Pour élaborer votre projet de franchise, il convient de rédiger un business plan complet qui poussera votre investisseur à vous faire confiance, soutenu par la réputation et la solidité d’une enseigne (franchiseur). Voyons donc comment rédiger le meilleur business plan pour votre projet de franchise. 

Qu’est-ce qu’une franchise ? 

Le concept de la franchise est très populaire dans le commerce de détail, la restauration et la grande distribution, notamment. 

Concrètement, un franchiseur (une enseigne) permet à un franchisé via un contrat de franchise, de commercialiser son nom, ses produits ou services, son réseau, contre une compensation financière. 

👉 Le restaurant McDonald’s est l’un des premiers franchiseur de France avec 1 490 magasins dont 80 % sont des franchisés. 

Le document d’information précontractuelle - le DIP

Pour vous aider dans la construction du business plan, la loi prévoit la transmission d’un document d’information précontractuelle ou DIP par le franchiseur au futur franchisé. Ce document renferme des informations chiffrées, concurrentielles, juridiques et les conditions de la franchise. 

Ces informations transparentes vous aident à cadrer avec la mission de l’entreprise et à alimenter votre étude de marché de manière réaliste. Grâce à ces informations émanant du franchiseur directement, vous avez une vision plus réaliste de l’état de la franchise et votre banquier également !

Bien sûr, le DIP ne remplace pas l’étude de marché mais s’inscrit dans une création éclairée de votre business plan.

Le business plan de votre franchise

🔑 Pour vous aider dans la création de votre business plan, retrouvez nos conseils sur les modèles de business plan.

Les spécificités du business plan de franchise

Dans le cas d’une franchise, le business plan se distingue du business plan “classique” sur plusieurs points. Vous devez notamment insister sur : 

  • Le projet. Vous, votre équipe ou les cofondateurs, vous pouvez aussi asseoir la force de frappe de l’entreprise par des chiffres bien tangibles. 

  • L’étude de marché. Toujours en vous appuyant sur les éléments concurrentiels du réseau de franchise, mais complété par vos éléments.

  • Le prévisionnel financier. Dans lequel vous incorporez les droits d’entrée, la redevance, les royalties, etc. 

  • Les résultats actuels fournis par le franchisé. 

En règle générale, le business plan est affaire de crédibilité et les investisseurs seront rassurés par le fort effet de levier que représente une franchise sérieuse. 

Mais le lecteur du business plan doit finir de se convaincre grâce à la solidité des éléments que vous communiquez et par votre profil entrepreneurial

La présentation du projet de franchise ou l’executive summary

Le premier contact avec votre projet sera l’executive summary. Une présentation résumée de votre entreprise qui incite votre lecteur à poursuivre sa lecture.

💪🏼 Soyez percutant et mettez en avant les meilleurs éléments (résumés) du business plan. L’investisseur doit sentir la force du projet en quelques lignes. 

  • La description du concept de la franchise

  • Le lieu d’implantation et la zone de chalandise.

  • Les opportunités de marché

  • Le produit ou le service que vous vendez.

➡️ Mettez en avant le business model : Comment allez-vous gagner de l’argent ? 

Plutôt simple dans le cas d’une franchise, puisque le business model de l’enseigne est déjà établi et son efficacité, prouvée. 

➡️ Présentez-vous ! L’équipe fondatrice ou le fondateur d’une entreprise, est assimilé au repreneur, au franchisé, dans votre business plan. Mais n’oubliez pas de mentionner l’effectif nécessaire et le prévisionnel d’embauches

L’avantage de la franchise est que vous pouvez vous appuyer sur des éléments préexistants concernant l’évolution de l’effectif.

💡 N’hésitez pas à contacter les franchisés du réseau, dont l’activité est similaire à la vôtre pour des conseils, des retours d’expérience et des chiffres concrets ! 

L’étude de marché du business plan de franchise

Le but de l’étude de marché est de prouver la demande pour votre produit ou service. Montrer le match entre votre produit et le marché. C’est un élément crucial du business plan : 

➡️ Pour ouvrir une franchise, regardez ce que font les autres. Si la marque vend, alors logiquement la demande existe.

➡️ Ne vous reposez pas uniquement sur les éléments du franchiseur ! Un produit peut être fortement demandé dans une zone géographique et pas dans une autre. Prenez soin de bien étudier le marché dans lequel vous implantez votre franchise. 

Prenez soin de réaliser votre propre étude de marché

  • Analysez les tendances pour déterminer le niveau de demande. 

  • Les contraintes et réglementations en vigueur. 

  • Étudiez le lieu d’implantation et la zone de chalandise.

  • Le profil, l'âge, la catégorie socio-professionnelle de vos futurs clients. Ici, les données statistiques d’enseignes établies peuvent vous aider.

  • Étudiez la concurrence. Si vous souhaitez ouvrir un établissement de restauration rapide dans une zone à forte concurrence (ex : centre commercial), prenez soin d'examiner vos avantages concurrentiels : La force de la franchise, l’image de marque, etc.

Les éléments financiers du business plan de franchise

Vous devez vous projeter financièrement dans la franchise en prenant en compte les investissements de départ et les différents coûts récurrents qu'implique le système de la franchise.

Le plan de trésorerie du projet de franchise

  • Présentez un plan de trésorerie mensuel avec les encaissements et les décaissements prévus. 

  • Identifiez les dépenses et les ressources nécessaires pour les payer. Incluez l’achat de la licence, la franchise et le fonds de commerce notamment. 

Le compte de résultat prévisionnel

  • Il regroupe les charges et les produits, en d’autres termes le chiffre d’affaires prévisionnel et les dépenses prévisionnelles

  • Prenez en compte les royalties ou la redevance d’exploitation à verser au franchiseur. Incluez toutes les charges à décaisser. Généralement, la redevance prend la forme d’un pourcentage de chiffre d’affaires à verser à la fin de l’année ou à n+1. 

Le plan de financement du business plan de franchise 

  • Anticipez les besoins de financement de votre franchise à 3 ou 5 ans pour rassurer l’investisseur ou la banque. 

🔑 Les données accessibles vous permettent de vous projeter à 5 ans plus facilement qu’un projet entrepreneurial from scratch.

  • Incluez toutes les projections financières sous forme de tableau : colonne emploi / colonne ressources. Listez tous les besoins nécessaires au bon lancement de votre franchise et au fonctionnement sur 3 à 5 ans. 

  • N’oubliez pas le besoin en fonds de roulement (bfr). 

Ainsi, votre business plan de franchise doit bien prendre en compte votre apport personnel, les financements extérieurs et les moyens mis à disposition par l’enseigne

✅ Anticipez les coûts initiaux et l’impact de la redevance que demande le contrat de franchise. 

✅ Anticipez les objectifs à tenir (de CA et de standards). 

✅ Compilez les éléments fournis par le franchiseur, à vos propres recherches personnelles.

Les avantages de la franchise pour votre entreprise

  • Bénéficier d’un effet de réseau et d’une notoriété déjà constituée par l’enseigne grâce à l’image de marque.

  • Profiter d’une expérience et d'un savoir-faire déjà prouvé pour être rapidement opérationnel. Mais également de profiter d’un large réseau d’autres entrepreneurs comme vous.  

  • Des décisions stratégiques, économiques ou marketing plus légères. C’est le franchiseur qui s’occupe des grandes orientations, avec les difficultés que cela implique.  

💪🏼 Se lancer en franchise nécessite un fort état d’esprit entrepreneurial

Oui, car l’aventure de la franchise n’est pas de tout repos… 

  • Droits d’entrée et achat de la franchise : parfois plus de 100 000 € selon la renommée de l’enseigne et le maillage de la marque.  

  • Respecter des exigences et standards en termes de qualité, superficie de la surface de vente ou restauration, calibrages, etc. 

Vous devez souvent suivre un cahier des charges très détaillé :

  • Verser une redevance ou des royalties au franchiseur, puisque vous utilisez le nom et le réseau de l’enseigne, cela implique des contreparties financières. Si elles ne sont pas tenues, le franchiseur peut résilier le contrat de franchise s’il le souhaite.

Jules Drevon

Jules Drevon

Icône LinkedIn

Rédacteur

Article mis à jour le 25 mai 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat