Comment faire la partie financière du business plan ?

Icône auteur

Par Jules Drevon

Icône date de publication

22 décembre 2021

Icône temps de lecture

3 min.

Partie financière business plan

La dernière partie de votre business plan concerne l’aspect financier de votre projet entrepreneurial. Elle présente différents tableaux et doit chiffrer la rentabilité de votre activité. La partie financière est indispensable pour aider les investisseurs, banquiers et autres lecteurs du business plan, à se projeter dans votre projet. 

Voyons dans le détail, comment présenter les données financières de votre business plan. À noter que vous pouvez retrouver ici un exemple de business plan en PDF !

👉 La partie financière se place à la fin du business plan car elle regroupe des informations déterminées par votre étude de marché et votre modèle économique, telles que votre politique de prix, votre capital social et les investissements prévus. 

Le plan de trésorerie du business plan

Votre plan ou budget de trésorerie doit indiquer l’état de votre compte en banque et les fonds disponibles mensuellement. C’est un tableau prévisionnel qui se divise en 2 colonnes : 

  • Les encaissements : subventions, paiements clients, apport de capital… Ce sont les montants que vous encaissez sur une période.

  • Les décaissements : Achats, impôts, salaires, TVA… Listez les sorties de trésorerie par mois. 

Pour être le plus précis possible dans votre plan, anticipez les délais de versement de vos décaissements et de règlements des clients. Vous devez être à l’équilibre financièrement pour que votre entreprise fonctionne bien. Ainsi, vous devez toujours avoir les ressources pour payer vos sorties d’argent.

Trésorerie Janvier Février ... Total
Apports
Emprunts
Chiffre d'affaires total
Total encaissement
Consommables
Services
Charges totales
Total décaissement
Solde de trésorerie

Le compte de résultat prévisionnel 

Pièce maîtresse du business plan, le compte de résultat prévisionnel dresse le chiffre d’affaires prévisionnel, appelé aussi produits, correspondant aux entrées d’argents, ainsi que les dépenses prévisionnelles correspondant aux sorties d’argent donc aux charges. On l’appelle également le budget prévisionnel de votre projet. 

💡 Ce tableau sera scruté par les banquiers et investisseurs car il détermine la viabilité de votre projet. 

Le but de ce tableau prévisionnel est de montrer que votre chiffre d’affaires couvrira vos dépenses prévisionnelles sur une période donnée nommée l’exercice comptable

👉 La somme de vos produits doit être supérieure aux charges pour dégager des bénéfices. 

Le compte de résultat prévisionnel liste : 

  • Le résultat d’exploitation qui indique le résultat sur une période. S’il est positif, vous dégagez des bénéfices. 

  • Le résultat net qui renseigne sur la performance globale de votre entreprise. 

Comment présenter le compte de résultat prévisionnel ?

  • Indiquez votre chiffre d’affaires prévisionnel en hors taxes (HT), en prenant la quantité de biens ou services à vendre x le prix de vente. 

  • Les charges sont nombreuses selon votre activité. Elles représentent les frais nécessaires au bon fonctionnement de votre entreprise et notamment : Les achats de marchandise, le loyer, les assurances, les emprunts, les charges de personnel…

Les charges se classent en charges externes, de personnel ou financières. Les charges exceptionnelles (amendes…) sont plus compliquées à lister et rarement indiquées dans un business plan.

Voici un modèle de compte de résultat prévisionnel : 

Afin de créer un compte de résultat le plus précis possible, déterminez bien votre chiffre d'affaires prévisionnel, vos frais et vos charges. L’étude de marché peut vous aider dans cette démarche comptable. 

Le bilan prévisionnel

Le bilan prévisionnel doit montrer l’évolution de la situation patrimoniale de votre entreprise, en d’autres termes, ce qu’elle possède (actif) et ce qu’elle doit, ses dettes (passif). Pour le réaliser, rendez-vous ici

  • Votre passif : capitaux propres, dettes financières, dettes fournisseurs… 

  • Votre actif : matériel, fonds de commerce, trésorerie… 

Si vous achetez votre local de vente, c’est votre actif car vous le possédez. Cependant, votre prêt que vous remboursez à la banque est un passif.

Ce document valide la viabilité de votre projet lorsque les éléments de l’actif et du passif sont à l’équilibre. 

Le bilan reste un prévisionnel et se présente de la manière suivante.

Le plan de financement

Ce tableau prévisionnel anticipe les besoins en financement de votre entreprise. Il est primordial pour anticiper les futurs besoins de votre activité. Vous présentez donc le plan de financement à partir du lancement de votre entreprise à trois ans.  

  • La colonne emplois liste les besoins de financement : investissements, besoin en fonds de roulement… 

  • La colonne ressources liste les entrées d’argent : capital social, emprunts et capacité d’autofinancement.

La trésorerie de votre entreprise est directement impactée par la différence entre les emplois et les ressources. 

Voici un exemple (fictif) de plan de financement : 

Emploi Emploi Ressources Ressources
Initial Immobilisations 50 000 € Apports en capital social 50 000 €
B.F.R 20 000€ Emprunts 30 000 €
Remboursements 35 000 € Capacité d’autofinancement 30 000 €
Total des Emplois 105 000 € Total des Ressources 110 000 €
Solde trésorerie 5 000 €
Année 1
Année 2
Année 3

Le besoin en fonds de roulement (BFR)

La différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement détermine votre trésorerie. 

Concrètement : Fonds de roulement - Besoin en fonds de roulement = Trésorerie.

Pour plus de détails sur le calcul du fonds de roulement, rendez-vous ici. 

Vous devez connaître votre besoin en fonds de roulement pour préciser la somme nécessaire au fonctionnement de votre entreprise, en attendant que vos clients vous payent. 

Concrètement : BFR = stock + créance clients - crédit fournisseurs.

Connaître son seuil de rentabilité

À la création de votre entreprise vos encaissements n'amortiront peut-être pas encore vos investissements. Vous ne serez pas encore rentable. 

Pour connaître votre seuil de rentabilité, donc le montant de chiffre d’affaires à partir duquel votre entreprise est rentable, vous devez connaître : 

  • Votre CA prévisionnel.

  • Le montant de vos charges variables et fixes. 

 

Le point mort est la traduction de votre seuil de rentabilité en nombre de jours. En connaissant votre point mort, vous savez à quel moment vous pourrez être rentable. 


Pour calculer votre seuil de rentabilité, rendez-vous ici.

Jules Drevon

Jules Drevon

Icône LinkedIn

Rédacteur

Article mis à jour le 26 avril 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat