Mauvaise exécution de devis et prix

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

31 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

Mauvaise exécution de devis
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Peut-on retenir une partie du prix si un devis est mal exécuté ?

Le professionnel est soumis à une obligation de faire, c’est-à-dire de respecter les modalités définies dans le devis.
En cas de non respect par le professionnel de ses obligations, le consommateur doit le mettre en demeure d’exécuter sa prestation conformément au devis préalablement signé et accepté.

Dans les marchés de travaux, si le devis est mal exécuté, le consommateur est en droit d’opérer une retenue sur le prix total. Cette retenue ne peut excéder 5% du montant total du devis.

Le consommateur devra consigner cette somme entre les mains d’un consignataire, accepté par les deux parties, ou à défaut par le président du tribunal de grande instance.
Afin d’éviter cette retenue, le professionnel peut fournir, pour un montant équivalent, une caution personnelle et solidaire émanant d’un établissement financier.

A l’expiration d’un délai d’un an à compter de la réception des travaux, la caution est libérée ou les sommes consignées sont versées à l’entrepreneur. Sauf si le consommateur notifie par lettre recommandée à la caution ou au consignataire, son opposition motivée à cette levée de garantie.
Si son opposition est abusive, le consommateur pourrait être condamné à des dommages intérêts.

Source juridique

Loi n°71-584 du 16/07/1971

CONSULTEZ UN AVOCAT SPÉCIALISÉ EN DROIT COMMERCIAL

Un avocat vous accompagne dans votre problématique, grâce à notre partenaire Captain Contrat.
Premier échange gratuit et sans engagement.

Icone d'accompagnement
Trouver mon avocat
Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 29 juillet 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat