Suivre au quotidien ma trésorerie

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

28 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

suivi trésorerie
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Afin d’éviter tout décalage entre vos encaissements et vos décaissements qui pourrait conduire à un besoin de financement, vérifiez régulièrement l’état de vos recettes. Pensez aussi à calculez vos charges à venir, pour anticiper au mieux vos besoins de trésorerie.

Vos recettes

Vos recettes proviennent de la vente de biens et/ou de services. 

Si vous êtes soumis au régime de franchise en base de TVA (ce qui est le cas des micro-entrepreneurs), vous facturez hors taxe (HT) et ne reversez donc aucune TVA à l’administration fiscale. Par contre, si vous êtes soumis au régime de la TVA, vous facturez toutes taxes comprises (TTC) mais vos recettes nettes sont constituées de vos encaissements hors taxe (HT). 

Que votre clientèle soit composée de particuliers ou de professionnels, il est nécessaire de suivre de près vos échéances. 

Préalablement à la vente d’un bien ou d’un service, vous pouvez vous assurer de la solvabilité de vos clients professionnels auprès du Greffe du Tribunal de Commerce concerné ou sur le site Internet Infogreffe (accès au dernier bilan, informations judiciaires). Des sociétés spécialisées peuvent également vous proposer une analyse de la solvabilité d’une entreprise ou d’un professionnel. 

Emettez vos factures dès qu’un bien est vendu ou qu’une prestation est réalisée. Veillez à indiquer clairement sur la facture la date d’échéance ainsi que le mode de paiement souhaité.  

Dès que la date d’échéance de paiement est dépassée, relancer vos clients. Plus vous laisserez passer du temps après l’échéance, plus vos créances seront difficiles à recouvrir. 

Si malgré vos rappels vos factures restent impayées, vous avez la possibilité de vous tourner vers un service de recouvrement professionnel. Enfin, contactez votre conseiller bancaire pour l’avertir de la situation. En cas de besoin en trésorerie, il pourra vous proposer des solutions bancaires adaptées.

Pour éviter tout impayé, vous avez la possibilité de recourir à un service d’affacturage : vos factures sont directement réglées par la société d’affacturage qui se charge du recouvrement de celles-ci auprès de vos clients. 

Vos charges

Les charges peuvent être classées en plusieurs catégories : 

  • charges fournisseurs rattachées aux achats, 

  • charges fixes régulières : loyers, téléphone

  • les charges fiscales et sociales. 

Suivre votre trésorerie

Les charges fournisseurs et les charges fixes régulières soumises à TVA sont toujours facturées TTC. Que vous soyez ou non soumis au régime de la TVA, vous devrez régler vos factures HT + TVA.  

Les professionnels soumis au régime de la TVA pourront déduire, a posteriori, le montant de la TVA acquitté de la TVA encaissée (au moment de la vente de biens et/ou de services). Cette "récupération" de la TVA s’opère mensuellement, trimestriellement ou annuellement selon le régime de la TVA. Le montant réel des charges des professionnels soumis au régime de la TVA correspond donc au prix HT. 

Exemple : 
- Vous achetez auprès d’un fournisseur un article que vous revendez à un client : 
 - Vous réglez à votre fournisseur une facture TTC de 1 200 euros, soit 1 000 euros HT et 200 euros de TVA. 
 - Vous établissez à votre client une facture TTC de 1 800 euros, soit 1 500 euros HT et 300 euros de TVA. 
 - Vous reversez à l’administration fiscale : 300 € - 200 € = 100 € de TVA. 

 A contrario, les professionnels soumis au régime de la franchise en base de TVA ne pourront pas "récupérer" la TVA sur leurs achats. Le montant de leurs charges correspond alors au prix TTC. 

Exemple : 
- Vous achetez auprès d’un fournisseur un article que vous revendez à un client : 
- Vous réglez à votre fournisseur une facture TTC de 1 200 euros, soit 1 000 euros HT et 200 euros de TVA. 
- Vous établissez à votre client une facture HT de 1 800 euros. 
- Vous ne reversez aucune TVA à l’administration fiscale sur votre facture de 1 800 euros et vous ne récupérez pas les 200 euros de TVA facturés par votre fournisseur. 

Notre conseil

Certains outils permettent également de piloter plus simplement votre trésorerie.

Notre partenaire Sage a développé une solution vous permettant de mettre rapidement en place votre comptabilité générale, analytique et budgétaire avec un logiciel de comptabilité conforme aux exigences légales. 

PILOTEZ LE DÉVELOPPEMENT DE VOTRE ENTREPRISE

Devis, factures, comptabilité, TVA et stocks, avec notre partenaire Sage, simplifiez vos taches administratives au quotidien pour vous concentrer sur le développement de votre activité.

Logo Sage
En savoir plus

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 07 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat