Comment calculer la valeur ajoutée ?

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

24 juin 2022

Icône temps de lecture

3 min.

Valeur ajoutée

La valeur ajoutée correspond à la richesse produite par une entreprise lors de la production. C’est un indicateur clé pour analyser la performance de l’entreprise. Découvrez ce qu’il faut savoir sur le calcul de la valeur ajoutée.

Qu’est-ce que la valeur ajoutée ?

Définition de la valeur ajoutée

En comptabilité, la valeur ajoutée (VA) permet de mesurer la valeur de la production réalisée au sein d’une entreprise.

C’est un solde intermédiaire de gestion (SIG) au même titre que la marge commerciale. Cet indicateur est aussi important que le besoin en fonds de roulement ou la trésorerie nette.

Concrètement, la valeur ajoutée représente la valeur produite par l’entreprise après la transformation des matières premières.

➡️ Par exemple, le boulanger a besoin de 50 € pour produire du pain (électricité, farine, etc.). Il vend les pains produits pour environ 100 €. Cette transformation de 50 € (100 - 50) incarne la valeur ajoutée qu’il propose. 

Plus généralement, la valeur ajoutée est aussi une notion macro-économique. L’INSEE la définit comme la « valeur de la production diminuée de la consommation intermédiaire ». La somme des valeurs ajoutées d’un pays constitue son PIB (produit intérieur brut). 

La valeur ajoutée est également à la base d’un impôt indirect sur la consommation bien connu des entreprises : la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Après avoir été créée, on procède à la répartition de la valeur ajoutée entre les différents acteurs qui en perçoivent chacun une part. La valeur ajoutée est répartie entre :

  • Les salariés (la rémunération) ;

  • Les actionnaires (les dividendes) ;

  • L’entreprise (le profit) ;

  • L’État et les organismes publics (impôts, taxes, charges sociales) ;

  • Les prêteurs (intérêts de l’emprunt).

L’utilité de la valeur ajoutée

La valeur ajoutée est utile pour piloter l’entreprise et prendre les bonnes décisions. 

Elle permet de se rendre compte concrètement de la faculté de l’entreprise à créer de la richesse. On peut la calculer pour chaque branche d’activité, chaque produit, etc. 

👉 Connaître sa valeur ajoutée permet d’améliorer ou de revoir son modèle économique car on peut identifier les produits ou services générant le plus de valeur ajoutée.

L’entreprise peut également se comparer utilement aux autres entreprises de son secteur.

Enfin, la valeur ajoutée sert à calculer d’autres ratios financiers intéressants comme :

  • Le taux de valeur ajoutée ;

  • Le taux de rendement des capitaux investis ; 

  • La productivité du travail.

Comment calculer la valeur ajoutée ?

On peut calculer la valeur ajoutée de différentes façons.

Le calcul de la valeur ajoutée à partir du chiffre d’affaires ou du résultat net

À partir du résultat net, on applique cette formule pour calculer la valeur ajoutée :

🚨 Valeur ajoutée = résultat net + charges exceptionnelles — produits exceptionnels + charges financières — produits financiers + autres charges — autres produits + charges de personnel + impôts, taxes et versements assimilés + dotations aux amortissements et aux provisions — reprises sur amortissements et provisions + impôt sur les bénéfices.

On trouve aussi une formule plus simple à partir du chiffre d’affaires :

🚨 Valeur ajoutée nette = chiffre d’affaires HT - consommations intermédiaires - amortissements.

Reprenons chaque élément.

✔️ Le chiffre d’affaires constitue l’ensemble des ventes de biens ou de services de l’entreprise.

✔️ Les consommations intermédiaires représentent l’ensemble des biens et services consommés par l’entreprise pour produire d’autres biens et services.

✔️ Les amortissements correspondent à l’usure des équipements. À noter : si l’on veut calculer la valeur ajoutée brute, on ne tient pas compte des amortissements.

➡️ Exemple : le chiffre d’affaires d’une entreprise est de 100 000 €. Elle a dépensé 30 000 € pour sa production. Elle a également 10 000 € d’équipements pouvant constituer des amortissements. Sa valeur ajoutée est donc de 100 000 - 30 000 - 10 000 = 60 000 €. 

Le calcul de la valeur ajoutée à partir de la marge commerciale

La formule de calcul est la suivante :

🚨 Valeur ajoutée = marge commerciale + production de l’exercice – consommations de l’exercice en provenance des tiers

✔️ La marge commerciale équivaut à la différence entre le coût d’achat des marchandises et le prix de vente de ces marchandises. 

✔️ La production de l’exercice correspond à la production vendue, à la production stockée et à la production immobilisée.

✔️ Les consommations de l’exercice en provenance des tiers sont les achats de marchandises ou matières premières, les variations des stocks et les autres charges externes.

➡️ Exemple : à la fin de son exercice comptable, une entreprise dispose d’une production d’une valeur de 500 000 €, d’une marge commerciale de 150 000 € et d’une consommation en provenance de tiers de 100 000 €. Sa valeur ajoutée est donc de 500 000 + 150 000 - 100 000 = 550 000 €.

L’interprétation de la valeur ajoutée

Une valeur ajoutée trop faible témoigne de difficultés financières pour l’entreprise. Cette situation peut s’expliquer par diverses raisons :

  • Les prix de vente sont trop bas ;

  • La marge est trop faible ;

  • Le prix d’achat des matières premières est trop élevé ;

  • Les coûts de production sont trop importants…

Quelle que soit la raison, il faut essayer de redresser la barre pour ne pas impacter durablement l’activité de l’entreprise.

À l’inverse, une valeur ajoutée élevée est révélatrice de la bonne santé financière pour l’entreprise.

L’entreprise peut alors couvrir tous les frais relatifs à son activité et maintenir son modèle économique (paiement des salaires et charges, des impôts et taxes, des fournisseurs et partenaires financiers…). 

***

La création de valeur ajoutée est la base d’une entreprise solide. Pensez à suivre cet indicateur régulièrement 😉.

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 24 juin 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat