Avocat : un compte professionnel est-il obligatoire ?

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

20 mai 2022

Icône temps de lecture

2 min.

Compte pro avocat

Vous venez de prêter serment ? Bravo ! Il est temps de vous consacrer à la défense des intérêts de vos clients. En individuel, en collaborateur, en société, l’avocat peut exercer sous plusieurs statuts juridiques sa profession libérale réglementée. Dès que ce statut est choisi, pour bien démarrer votre activité, des questions concrètes se posent : avez-vous l’obligation d’ouvrir un compte professionnel auprès d’une banque ? 

Un compte professionnel pour avocat : une obligation ? 

Tout dépend du statut juridique adopté pour exercer la profession d’avocat : 

  • si vous exercez en société, comme une société d’exercice libéral (SEL), vous devez avoir un compte pro ouvert au nom de la société ; 

  • si vous exercez en entreprise individuelle, le compte professionnel au sens des banques n’est pas une obligation. Mais le compte bancaire dédié à l’activité libérale est nécessaire à partir de 10 000 euros de chiffre d’affaires réalisé pendant deux années consécutives. C’est l’article L 613-10 du Code de la Sécurité sociale, modifié par la loi PACTE du 22 mai 2019 qui le dit ! 

Pour prendre un bon départ, ouvrir un compte dédié à son activité professionnelle simplifie largement la gestion comptable, pour un coût minime ! 

Compte dédié à l’activité professionnelle ou compte pro obligatoire, quelle différence ? Si vous n'exercez pas votre métier d’avocat en société, un simple compte bancaire séparé de votre compte personnel peut suffire. Toutefois, ouvrir un compte professionnel (au sens des banques) présente certains avantages au niveau des services, de la gestion collaborative, etc. 

👉Une certaine confusion est née du fait qu’un compte dédié à l’activité professionnelle (au sens de la loi) n’est pas forcément un compte pro (au sens de la banque) 

Quelle banque choisir pour un avocat ?

Ouvrir un nouveau compte d’accord, mais quelles banques offrent le meilleur compte professionnel pour profession libérale

Les frais de compte pro peuvent varier d’une banque à l’autre. Ils constituent une charge déductible de votre activité et sont parfois négociables

Après avoir décidé quel type de compte ouvrir en tant qu’avocat, définissez vos besoins : encaissement de chèques, virements, autorisation de prélèvements, clientèle internationale, carte bancaire, prêt professionnel, facilités de caisse, etc. Ce sont les besoins réels de l’activité d’avocat qui vont déterminer le niveau de services bancaires utiles. 

Cela permet d’affiner le choix parmi toutes les banques. On distingue deux grandes catégories de banques accessibles aux professionnels libéraux

  • Les banques classiques (Crédit Agricole, Crédit Mutuel, etc.) proposent également des conseils et services grâce à un interlocuteur dédié. Les frais de tenue de compte sont plus élevés mais restent raisonnables.  

  • Les néo-banques ou banques en ligne (Qonto, Shine, etc.) proposent moins de services et sont moins chères. Ce sont souvent des filiales de groupes bancaires traditionnels mais elles fonctionnent sans agence physique. Par conséquent, l’encaissement des chèques ou les avances de trésorerie peuvent être plus complexes. 

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 20 mai 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat