Le compte professionnel est-il obligatoire ?

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

10 février 2022

Icône temps de lecture

3 min.

Obligation compte pro

Un compte bancaire professionnel permet de bénéficier de services réservés aux professionnels. La loi oblige d’ailleurs la plupart des entrepreneurs à en ouvrir un. Alors, êtes-vous concerné par l’obligation d’ouvrir un compte professionnel ? C’est par ici pour le savoir 👇.

Compte professionnel obligatoire et micro-entrepreneur

Les micro-entrepreneurs (anciennement auto-entrepreneurs) sont visés par l’obligation d’avoir un compte professionnel. 

Seulement, la loi ne parle pas de « compte professionnel » mais de compte « dédié à l’activité professionnelle ». Cela s’explique par le fait que l’appellation « compte professionnel » est un terme marketing utilisé par les banques pour désigner des services bancaires à destination des professionnels.

En théorie, un micro-entrepreneur peut donc ouvrir un compte courant pour son activité professionnelle et n’est pas obligé d’ouvrir un compte professionnel. En réalité, c’est plus compliqué que ça. De nombreuses banques refusent l’ouverture d’un compte personnel aux micro-entrepreneurs. En conséquence, vous devrez le plus souvent vous tourner vers un compte professionnel dédié aux auto-entrepreneurs (dans une néobanque par exemple).

L’obligation d’avoir un compte dédié à l’activité ne s’applique que dès que vous réalisez plus de 10 000 € de chiffre d’affaires pendant 2 années civiles consécutives. Dès que vous dépassez ce plafond légal, vous devez ouvrir un compte dédié à l’activité de votre micro entreprise.

Cette disposition a été instaurée par la loi PACTE du 22 mai 2019. L’idée était de clarifier la gestion des activités des micro-entrepreneurs en séparant leurs transactions personnelles de leurs transactions professionnelles.

Le compte professionnel pour les entreprises individuelles

Rappelons que les entreprises individuelles (EI, EIRL) peuvent adopter le régime de la micro-entreprise.

Mais qu’elles aient choisi le régime de la micro-entreprise ou non, elles sont soumises à la même règle que les micro-entrepreneurs.

Elles doivent ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité dès qu’elles dépassent les 10 000 € de chiffre d’affaires pendant 2 ans de suite.

👋 À savoir : des solutions dédiées aux très petites entreprises se sont développées ces dernières années. On pense notamment aux comptes pro en ligne proposés par les néobanques qui permettent d’avoir accès aux services d’un compte professionnel à un coût réduit.

L’obligation d’avoir un compte bancaire professionnel en société

Toutes les sociétés de capitaux, quelle que soit leur forme juridique (EURL, SARL, SAS, SASU), doivent ouvrir un compte professionnel dès la création de la société. Sans compte professionnel, pas d’immatriculation de la société !

En effet, l’entrepreneur doit déposer le capital social de sa société sur un compte bancaire pour la créer. Il obtiendra alors un certificat de dépôt de fonds délivré par la banque. Cette attestation de dépôt de fonds est capitale car c’est elle qui vous permettra d’immatriculer la société.

⚠️ Attention : certains entrepreneurs pourraient être tentés de clôturer le compte professionnel une fois l’immatriculation de la société réalisée. C’est une mauvaise idée pour plusieurs raisons : 

  • Vous pourriez avoir des difficultés à effectuer certaines transactions (paiement à l’URSSAF…) ;

  • Vous attirez l’attention de l’État et de l’établissement de crédit à cause des nombreux et importants mouvements d’argent sur un compte personnel ;

  • Vous ne séparez pas vos dépenses professionnelles de vos dépenses personnelles, ce qui peut poser problème en cas de contrôle fiscal…

Le compte professionnel obligatoire pour les commerçants

Le commerçant est soumis à l’obligation d’ouvrir un compte professionnel, même s’il est micro-entrepreneur ou entrepreneur individuel.

C’est le Code du commerce qui a fixé cette obligation à l’article L123-24. Aucun plafond de chiffre d’affaires n’apparaît dans ce texte : vous devez ouvrir un compte dès le premier euro encaissé.

La loi ne précise pas le type de compte. Autrement dit, ce compte n’est pas forcément un compte professionnel mais peut-être un compte dédié à l’activité. Dans les faits, vous aurez besoin d’un compte professionnel pour bénéficier de certains services indispensables pour votre commerce comme le terminal de paiement électronique.

Le compte professionnel obligatoire pour les professions libérales et les artisans

Si vous êtes profession libérale, vous êtes également soumis à l’obligation d’avoir un compte professionnel.

En effet, en tant que profession libérale, votre structure juridique est :

  • Soit une entreprise individuelle (EI, EIRL) ;

  • Soit une société unipersonnelle ou pluripersonnelle (SCP, SELARL, SASU…)

Dans les deux cas, le compte pro est obligatoire. 

Pour les sociétés, c’est indispensable pour déposer votre capital social. 

Pour les entreprises individuelles, ces dernières doivent ouvrir un compte dédié à leur activité dès qu’elles dépassent les 10 000 € de chiffre d’affaires pendant 2 années civiles consécutives.

💡 À noter : les mêmes règles s’appliquent aux artisans.

***

En résumé, le compte professionnel est presque toujours une obligation pour un entrepreneur ! Même si vous êtes en dessous du seuil des 10 000 €, il est conseillé d’ouvrir un compte pro.

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 26 avril 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat