Comment faire un prévisionnel financier ?

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

01 juillet 2021

Icône temps de lecture

3 min.

Financement
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Le prévisionnel financier est l’outil incontournable du créateur ou du repreneur d’entreprise : il rassemble sous forme de tableaux tous les aspects financiers du projet. Solide et bien construit, il prouve à lui seul la faisabilité de votre idée et constitue une part importante du business plan

Pourquoi faire un prévisionnel financier ?

Que l’on se lance en micro-entreprise, en société ou même en association à but non lucratif, que le projet soit de petite ou grande envergure, entrepreneurial ou non, le prévisionnel financier est un socle essentiel. 

En le construisant pas à pas à travers ses différents tableaux, il structure les aspects vitaux de l’entreprise comme le seuil d’équilibre, le seuil de rentabilité, le besoin en fonds de roulement… 

Il permet alors de tester plusieurs hypothèses pour votre future entreprise, de comprendre laquelle est la plus pertinente, voire intéressante financièrement, et d’isoler celles qui ne sont pas réalisables. 

Vous avez pris le temps de construire la structure financière de votre projet : intégré au business plan, le prévisionnel témoigne de la viabilité de votre projet vis-à-vis de tous vos futurs partenaires. Recherche d’associés, de financements, de fournisseurs… si vous n’aviez qu’une chose à leur présenter pour les convaincre, ce serait certainement le prévisionnel financier. 

Enfin, une fois votre activité créée, votre prévisionnel deviendra un outil de pilotage et ses tableaux devront être régulièrement vérifiés et renouvelés tout au long de la vie de votre entreprise : c’est la clé d’une bonne gestion financière.  

Comment monter son prévisionnel financier ?

Pour vous aider à monter votre prévisionnel, utilisez un tableur de type Excel ou un logiciel de comptabilité spécifique : Ils vous permettront notamment d’ajouter simplement des formules de calculs, et d’établir des graphiques pour plus de visibilité. 

Avant de créez les tableaux, commencez par poser, sur papier, toutes les informations nécessaires pour les chiffrages. Réalisée en amont, votre étude de marché vous aura donné une première idée réaliste des chiffres. Posez également plusieurs hypothèses, au plus bas comme au plus large. 

Le prévisionnel financier se structure en plusieurs tableaux, avec au minimum : 

Le plan de financement, pour faire le point sur les besoins

De quelles ressources financières aurez-vous besoins pour vous lancer ? Comment et auprès de qui réunir ces financements ? Au tout début de la création, le plan de financement pose tous les éléments à connaître pour bien évaluer ses besoins et répondre à ces questions. 

Il s’établi d’abord en plan de financement initial, pour la création d’activité, puis se décline sur 3 ans. 

Il se structure en : 

  • Emplois, c’est-à-dire les besoins à financer : achat de matériel, de terrain, de bâtiment, de fonds de commerce… 

  • Ressources, c’est-à-dire ce dont vous disposez pour pouvoir financer les besoins : apports personnels, apports de associés, emprunts, subventions… 

Les totaux de fins doivent non seulement s’équilibrer, mais les ressources doivent dans l’idéal être en excédant, pour pouvoir faire face aux imprévus.

Le compte de résultats, pour calculer la rentabilité du projet

Votre activité sera-t-elle rentable ? Au bout de combien de temps ? En posant d’un côté l’ensemble des produits – ventes de matériel, prestation de services, commissions… - et de l’autre l’ensemble des charges internes et externes – achats, taxes, masse salariale, interêt des emprunts… -, le compte de résultat prévisionnel permet de prévoir le résultat net de chaque exercice comptable, en général sur trois ans. 

Il vérifie donc : 

  • Que votre entreprise créée bien de la valeur

  • Quelle est rentable : elle créé plus de valeur que ce qu’elle n’en perd

  • Dans le temps, à quel moment elle commence à créer de la valeur

Le plan de trésorerie, pour mieux faire face aux dépenses prévues

Votre entreprise va bien et réalise d’importantes recettes. Elle peut toutefois être mise en danger à cause d’un déficit de trésorerie : pour mieux anticiper les mouvements et prévoir une trésorerie suffisante, le plan de trésorerie permet d’observer les flux de trésorerie, soit les mouvements entre les recettes effectivement encaissées des dépenses réalisées. Il pose simplement, mois par mois, les encaissements et les décaissements : à vous de piloter ensuite votre trésorerie. 

Le bilan prévisionnel, pour témoigner de la santé de l’entreprise

Dans un prévisionnel financier, le bilan prévoit état du patrimoine de l’entreprise à la fin de la 1ere, 2ème et 3éme année. 

 Il récence, pour chaque fin d’exercice comptable – année comptable - : 

  • Les actifs : ce que l’entreprise possède c’est-à-dire la trésorerie, les stocks, les créances des clients, les immobilisations corporelles – bâtiments, machines… - et incorporelles – brevets, licences…

  • Les passifs : ce que l’entreprise doit c’est-à-dire les dettes aux fournisseurs, les dettes de financement et les capitaux propres

La lecture du bilan comptable vous permettra d’abord de comprendre l’équilibre et les déséquilibres, mais aussi d’observer l’évolution de votre activité pour orienter vos choix stratégiques. 

CRÉEZ UN BUSINESS PLAN EN QUELQUES CLICS

Créez un business plan convaincant en quelques clics, et réutilisez-le partout. Si vous avez des questions, un coach vous accompagne gratuitement à chaque étape de votre création d'entreprise.

Image d'illustration
Créer mon business plan
Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 01 juillet 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat