Une entreprise peut-elle obtenir un avantage préalable à une passation de commande ?

Il est interdit de tenter d’obtenir un avantage, condition préalable à la passation de commandes, sans l’assortir d’un engagement écrit sur un volume d’achat proportionné et, le cas échéant, d’un service demandé par le fournisseur et ayant fait l’objet d’un accord écrit ;
Ce dispositif vise en premier lieu les demandes de versements de budgets dits « de référencement », mais aussi peut concerner d’autres pratiques que le seul référencement du domaine de la distribution. Ce texte vise les acheteurs qui imposent un paiement préalable à toute commande à un vendeur.
Il a par exemple été jugé qu’un commerçant en articles textile engageait sa responsabilité civile pour avoir obtenu une remise de 5 % et un allongement des délais de paiement de 30 à 60 jours préalablement à la passation de commandes pour la saison suivante, toute en refusant d’assortir cet avantage de tout engagement de volume.
Une centrale d’achat a aussi été condamnée à rembourser les sommes versées sans contrepartie réelle, sinon un droit d’accès au référencement et ce, préalablement à toute commande.


Sources juridiques :
Article L 442-6 I, 3 ° du Code de commerce
CA Versailles, 18 mai 2006, n° 04-8829
CA Paris, pôle 5, chambre 5, 24 mai 2012, n° 09/10725



FAQ Juridique

Une question d’ordre juridique concernant votre projet de création d'entreprise ?
Retrouvez dans notre FAQ les réponses à plus de 230 questions que se posent le plus souvent les entrepreneurs qui souhaitent se lancer.

Choisissez le thème de votre choix :

? Taxes, ? Statut, ? Documents commerciaux, ? Locaux professionnels, ? Ressources humaines, ? Relations commerciales, ? Protection des marques et créations, ? Franchise, ✅ Formalités de création, ☂️ Assurances, ? Impôts

Veuillez sélectionner le thème et le sous-thème.