Accueil > Idées business > Devenir administrateur de biens >

Les points de vigilance de l'administrateur de biens

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

19 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

administrateur-de-bien
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

La stabilité et la récurrence du chiffre d’affaires constituent des sécurités importantes qui permettent d’atténuer les effets des crises du marché de l’immobilier. Toutefois, les principales difficultés du métier sont :

• La création du cabinet

Il est extrêmement difficile de conquérir des clients pour l’administration de biens ou le syndic. En effet, les mandants sont très fidèles et il n’est pas rare qu’ils confient leurs biens pendant plus de 20 ans au même administrateur.

 

• L’insuffisance de fonds propres pour reprendre un portefeuille

Les prix d’acquisition se négocient à des prix élevés alors que le taux de valeur ajoutée se contracte du fait de la plus grande exigence de la clientèle. Par conséquent, il est fortement recommandé que les fonds propres représentent au minimum 30 % des ressources stables.

• La maîtrise des charges de personnel

La maîtrise des charges de personnel est essentielle dans les cabinets importants. 

• L’importance du professionnalisme

Le turnover est assez important dans la profession. Ainsi, de nombreux opérateurs du secteur sont confrontés à des problèmes de gestion du personnel. Le durcissement des conditions d’accès à la profession instauré par la loi Alur du 24 mars 2014 (justification de compétences professionnelles, carte professionnelle délivrée pour une durée limitée et sous condition de formation continue, création d’un conseil national de la transaction et de la gestion immobilière) et la complexification de la législation, renforcent le besoin d’expertise et de compétences professionnelles des administrateurs.

 

Dans ce contexte, les cabinets les plus importants apportent une qualité de conseils et de services irréprochable à leur clientèle. La réputation de l’administrateur ou du syndic fait son succès ou son échec dans un secteur d’activité où la clientèle est peu mobile .

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Activités immobilières
Moyenne tous secteurs

69,9 % (1)
75,2 %

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 19 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat