Les points de vigilance de l'architecte

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

21 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

cabinet architecte
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

• Le risque du marché

Même en diversifiant ses prestations, l’architecte reste dépendant du marché de l’immobilier et du bâtiment public. La moindre diminution du nombre de nouveaux chantiers et de grands projets de construction, se répercute directement sur les résultats de la profession.

• L’intensité de la concurrence

Le nombre croissant d’architectes (il n’existe plus de numerus clausus limitant l’accès à la profession), l’ouverture européenne mais aussi la concurrence des bureaux d’études et des constructeurs/promoteurs, réduisent le volume de prestations des professionnels avec, pour conséquence, une baisse de leur niveau de marge.

• L’irrégularité des recettes

Le montant des recettes est étroitement lié à l’obtention des marchés. Il suffit d’obtenir un marché important une année pour doper le chiffre d’affaires, alors que l’absence d’un gros contrat provoque une baisse des honoraires. Ces variations rendent particulièrement difficiles la gestion du cabinet et la maîtrise du financement des besoins en fonds de roulement.

Dans ce contexte de crise, seuls les architectes qui bénéficient d’une bonne renommée, de fonds propres suffisants et qui se regroupent afin de se positionner sur des chantiers plus complexes ou de grande envergure, tireront leur épingle du jeu.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Architectes
Moyenne tous secteurs

Nc (1)
75,2 %


(1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération des entreprises créées en 2014.

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 26 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat