L'activité de l'auto-école

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

21 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

ouvrir auto-ecole
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’installation

La création est le mode d’installation le plus courant. L’emplacement est important : la proximité d’une faculté ou de zones d’enseignement secondaire est très recherchée.

En cas de reprise, la valeur du fonds dépend essentiellement de l’emplacement, de la notoriété, du nombre d’inscriptions et de l’état d’entretien du matériel dont l’entreprise est propriétaire.

Les investissements

L’investissement le plus important est le parc automobile et/ou moto. A noter que de plus en plus de véhicules sont achetés en leasing (crédit-bail, location avec option d’achat). Le professionnel doit également investir dans différents outils techniques nécessaires à l’enseignement : simulateurs, équipement vidéo, etc.

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires mensuel et l’activité de ses moniteurs. Il suit également le produit moyen par formation et le taux de réussite au passage du permis de ses “élèves”. 

Les recettes de l’activité

Le taux d’activité minimum pour une entreprise familiale (couple exploitant) est de 1 800 h de cours /an). Les auto-écoles sont souvent de petites entreprises : près de 40% d’entre elles réalisent moins de 60 K€ de chiffre d’affaires.

Les charges à surveiller

Pour les entreprises de petite taille, les charges les plus importantes sont constituées des frais de carburant, d’entretien et réparation des véhicules (150 €/mois/voiture), des assurances professionnelles obligatoires (1 500 €/an minimum par voiture) et de l’amortissement des véhicules. Pour les entreprises plus importantes, le principal poste de charges est constitué des charges de personnel qu’il convient de bien maîtriser.

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend essentiellement de la capacité du professionnel à générer un volume d’activités suffisant pour rentabiliser ses investissements et ses charges fixes. Pour les entreprises employant du personnel, l’activité par moniteur doit être étroitement suivie.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les investissements d’installation sont peu élevés : entre 150 et 300 K€, pas-de-porte inclus. Toutefois, la rentabilité du secteur étant faible, ils doivent être largement auto-financés.

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2019
2018
2017
2016
2015

1 177 (1)
1 069
926
832
877

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises, « Enseignement de la conduite ».

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 21 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat