Accueil > Idées business > Ouvrir une auto-école >

Les points de vigilance de l'auto-école

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

21 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

ouvrir auto-ecole
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

La libéralisation du marché

La libéralisation du marché de la formation au permis de conduire a entraîné l’émergence de nouvelles formes de concurrence. Des sites Internet proposent  des cours théoriques à distance, la location de véhicule à double-commande ou la mise en relation entre élèves et moniteurs indépendants. Le succès de ces sites repose sur un positionnement tarifaire très attractif. Dans ce contexte de très fortes pressions tarifaires, les auto-écoles traditionnelles peinent à rivaliser.

La baisse du chiffre d’affaires moyen par candidat

La réduction des délais pour passer l’examen (et pour le repasser en cas d’échec), le développement de la conduite accompagnée, la progression de la formation sur simulateur de conduite (depuis juillet 2019, la part des heures sur simulateur passe de 5 heures à 10 heures), l’essor de l’apprentissage sur boîte automatique (qui nécessite 13 heures de formation contre 20 heures pour la conduite sur boîte manuelle) et la possibilité de recourir à la conduite supervisée après la formation initiale de 20 heures ou en cas d’échec à l’épreuve pratique, sont autant de facteurs qui limitent la consommation de leçons de conduite au-delà du seuil minimum et qui contribuent à la diminution du coût du permis.

 

Dans ce contexte, un bon emplacement, un excellent professionnalisme et une stratégie commerciale adaptée (diversification) sont des atouts indispensables pour réussir.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Auto-écoles
Moyenne tous secteurs

Nc (1)
75,2 %

(1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération 2014.

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 21 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat