L'activité de la bijouterie

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

18 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

bijoutier
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’installation

L’acquisition du fonds est la formule quasi exclusive en centre-ville. Le prix moyen varie entre 45% et 80% du CA annuel. Il faut tenir compte de l’emplacement, de la qualité des agencements et du système de protection contre le vol.

La création de fonds concerne surtout les centres commerciaux.

Les investissements

La vitrine et les rayonnages doivent être particulièrement soignés et esthétiques. Le système de protection (coffre-fort, vitres, caméra-vidéo, télé-surveillance, serrures…) représente à lui seul 30% du coût des aménagements. Les aménagements sont refaits en moyenne tous les 10 ans. 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le principal critère est le cœfficient multiplicateur sur le prix d’achat HT. Ce cœfficient est généralement compris entre 2 et 3 (moyenne 2,6). Le second critère est le délai de rotation du stock : l’objectif est de tendre vers un délai moyen annuel inférieur à 1 an.

Les recettes de l’activité

Le chiffre d’affaires se décompose entre vente de bijoux, vente de montres et prestations de services.L’activité est extrêmement saisonnière : les plus fortes ventes ont lieu à la St Valentin, durant les fêtes de Noël (30% du CA) et au mois de mai.

Les charges à surveiller

Les achats représentent environ 45% du CA. Lorsqu’ils sont mal maîtrisés (immobilisme du stock) ils génèrent d’importants frais financiers.

Les charges externes (loyers, redevances versées aux réseaux), les charges de personnel et les amortissements (matériel de rangement, de sécurité, d’exposition) sont les autres postes de charge les plus importants.

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend avant tout de la maîtrise du stock et de la politique de prix. Il faut trouver un bon compromis entre des tarifs attrayants permettant un écoulement rapide des produits, puis leur renouvellement, et des niveaux de marge suffisants (beaucoup de commerces souffrent d’une politique de rabais excessive).

La gestion financière et les besoins en trésorerie

L’importance des fonds propres est considérable dans ce secteur. Ils doivent représenter au minimum 40% des ressources stables, et jusqu’à 60% lorsque le bijoutier est indépendant. La gestion de la trésorerie doit être très rigoureuse du fait des effets conjugués d’un stock très coûteux et d’une activité très saisonnière.

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2019
2018
2017
2016
2015

331 (1)
2018
265
256
278

LES RATIOS DE GESTION CLEFS

Chiffre d’affaires moyen
Marge brute
Excédent brut d’exploitation
Rotation des stocks
Crédit clients
Crédits fournisseurs
Besoin en fonds de roulement

313 K€ (2)
57,65 %
24,95 %
438 jours
3 jours
54 jours
139 jours

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 18 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat