La réglementation du caviste

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

le métier de caviste
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les aptitudes professionnelles

A l’initiative de la Fédération Nationale des Cavistes Indépendants, un diplôme de caviste professionnel (technicien-conseil en commercialisation des vins) en alternance a été créé en partenariat avec l’école hôtelière de Vannes (formation en deux ans de niveau bac). La Fédération Nationale de l’Epicerie, Cavistes et Produits Bio propose une formation de vendeur-conseil Caviste (certificat de qualification professionnelle). Il existe également des organismes privés de formation et de conseil spécifiques à la création d’une activité de caviste (ils sont référencés par le Syndicat des Cavistes Professionnels).

Le professionnel a choisi cette activité pour partager sa passion pour le vin. Expert confirmé, il a une excellente connaissance des produits qu’il commercialise (origine, composition, caractéristiques, accords mets et vins). Il doit adapter son offre aux goûts et attentes de sa clientèle. L’accueil, le conseil et la convivialité sont essentiels. Il faut également être un excellent gestionnaire (suivi des stocks, achats, etc).

L’environnement réglementaire

Les contraintes à l’installation

Une déclaration d’ouverture doit être faite 15 jours avant l’ouverture ou le changement de propriétaire, auprès de la mairie (Préfecture de police à Paris). Le professionnel doit également obtenir une « licence à emporter » auprès de la mairie (Préfecture de police à Paris).  Il existe deux catégories de licence à emporter : une « petite licence à emporter » pour vendre des boissons du groupe 3 (fusion du groupe 2 et 3 depuis le 1er janvier 2016) et une « licence à emporter » pour vendre des boissons du groupe 4 et 5.

Le professionnel doit être inscrit au registre du commerce et des sociétés.

Les principaux points de la réglementation professionnelle

Accueillant du public, le local doit répondre aux normes de sécurité relatives aux établissements recevant du public. Les installations doivent respecter les règles de la tranquillité du voisinage (décret 95-408 du 18 avril 1995).

Le professionnel doit respecter les normes d’hygiène des locaux (Arrêté du 9 mai 1995).

En cas d’ouverture après 22h, un permis de vente de boissons alcooliques la nuit est obligatoire. Valable 10 ans, il est délivré après une formation spécifique.

La loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008 (2008-776) a débouché sur des mesures portant notamment sur les baux commerciaux : les loyers des locaux commerciaux sont indexés sur un nouvel indice de révision des loyers (Indice des Loyers Commerciaux) intégrant une méthode de calcul pondéré (calculé pour 50% sur l’indice des prix à la consommation, pour 25% sur l’indice du chiffre d’affaires du commerce de détail et pour 25% sur l’indice des prix à la consommation).

La Fédération Nationale des Cavistes Indépendants propose une charte du caviste indépendant. Les professionnels qui s’engagent à respecter cette charte peuvent se prévaloir de son label de qualité.

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 25 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat