Accueil > Idées business >

Ouvrir des chambres d’hôtes : le guide complet

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

18 mai 2021

Icône temps de lecture

7 min.

ouvrir chambre d'hôte
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’ouverture de chambres d’hôtes est bien plus qu’une aventure entrepreneuriale : mêlant le professionnel et le personnel, impliquant parfois toute la famille, c’est un projet qui change la vie. Prenez donc soin de lui assurer des bases solides, en vous posant les bonnes questions étape par étape. 

Etape 1 : définir le concept de sa future chambre d’hôtes

Par définition, l’activité de chambre d’hôtes consiste à proposer à la location une ou plusieurs chambres de sa résidence principale en fournissant au minimum le linge de maison et le petit déjeuner. Il existe ensuite plusieurs concepts de chambres d’hôtes, du plus classique au plus traditionnel : commencez alors par définir votre propre idée de chambres d’hôtes. Repas gastronomiques, ferme pédagogique, séjour yoga ou bien-être… votre chambre d’hôtes parlera de vous, de ce que vous aimez, c’est le moment de laissez s’exprimer vos passions. 

Cependant, que vous décidiez de proposer de repas, d’installer une yourte ou une roulotte dans votre jardin, vérifiez que votre concept reste bien conforme à la règlementation propre aux chambres d’hôtes. Gîte, chambre chez l’habitant ou table d’hôtes… les appellations désignent des concepts bien précis, restez vigilant. 

Etape 2 : réaliser son étude de marché

Votre projet est-il faisable tel que vous le souhaitez et là où vous voulez l’installer ? L’étude de marché doit répondre à cette question majeure en vous révélant les tendances du marché, les clients à cibler, les concurrents à bien connaître et les opportunités à saisir. 

Jusqu’à 2020, les créateurs de chambre d’hôtes étaient nombreux. Ils quittent les villes dans un souci d’authenticité et veulent joindre l’utile à l’agréable en vivant à la campagne. Se lancer dans le tourisme et accueillir des visiteurs est surtout l’occasion de faire découvrir une région que l’on aime, des spécialités locales, un savoir-faire traditionnel… c’est une activité à 100%, qui demande un investissement personnel important sans être particulièrement rémunérateur. 

En 2019, la croissance du chiffre d’affaires connu la meilleure évolution mesurée par l’INSEE depuis 2010, avec 115,9 en ICA. Hélas, la crise sanitaire de 2020 a plus que jamais impacté le secteur du tourisme qui en restera probablement marqué pour plusieurs années… 

S’ils viennent beaucoup moins de l’étranger, qui sont les nouveaux voyageurs ? Observez les chiffres du tourisme et de l’hébergement touristique auprès de l’INSEE, renseignez-vous sur les tendances pour mieux comprendre votre cible et ses préférences : type de vacances, lieux privilégiés, hobbies pratiqués… N’hésitez pas à tester vous-même différentes formules, restez curieux, et n’oubliez pas d’interroger vos hôtes comme vous compagnons de voyages. 

Suivant les zones géographiques et principalement en zone rurale, les offres sont aujourd’hui nombreuses. Trop nombreuses ? Recensez les offres similaires à votre futur projet dans le secteur, ainsi que le chiffre d’affaires dégagé. Etudiez aussi vos concurrents moins directs, comme les campings ou les hôtels. Comment tirer votre épingle du jeu ? 

Au vu de la crise, n’hésitez pas à suivre l’évolution des chiffres : n’oubliez pas le contexte de votre projet ! Il joue un rôle majeur dans votre activité, entre opportunités à saisir – vacances au vert, au calme – ou au contraire limites à considérer – frontières fermées, moins de tourisme cosmopolite… -. Les outils SWOT et PESTEL vous aideront à structurer les éléments essentiels de votre environnement en une grille de lecture claire et facile à interpréter. Vous allez alors pouvoir construire votre offre. 

Etape 3 : définir son activité

Vos choix se confirment, définissez maintenant votre activité dans tous ses détails. 

Commencez par définir le profil type de votre cible, en dessinant le portrait type de vos futurs clients. Quel est l’âge moyen ? Quelle pourrait-être leur profession, leurs hobbies ? Viennent-ils de loin où restent-ils dans leur département ? Viennent-ils en famille pour profiter, seuls pour se ressourcer, en amoureux pour se retrouver, en ami pour s’amuser… ? Vous pouvez bien entendu construire plusieurs typologies, et ainsi anticiper plusieurs propositions, mais attention à ne pas vous éparpiller : à chercher à plaire à tout le monde pourrait revenir à ne plaire à personne… 

Détaillez ensuite votre positionnement : comment vous distinguez-vous de la concurrence ? Qu’allez-vous proposer ? De la couleur des draps aux petit déjeuner à partager avec votre famille, trouver ce qui pourrait séduire votre clientèle et faire la différence. 

Quels seront vos tarifs ? Votre grille tarifaire doit être en cohérence avec votre concept et votre clientèle. Dans quelle gamme vous situez-vous ? Quels sont les tarifs ? Mettez en place votre stratégie commerciale en établissant un benchmark, c’est-à-dire une analyse comparative des services et produits proposés par vos concurrents. 

Découvrez en plus sur l'activité des chambres d'hôtes.

Etape 4 : prévoir les investissements pour ses chambres d’hôtes

Peut-être êtes-vous déjà l’heureux propriétaire d’une grande maison qui peut accueillir en chambre plusieurs visiteurs. Ou peut-être devrez-vous acquérir un bien pour ouvrir votre chambre d’hôte ? Dans tous les cas, la structure elle-même représentera la part la plus importante de votre investissement. 

Acquisition ou non, il vous faudra prévoir en plus des travaux d’aménagement et de remise aux normes, ainsi qu’un budget Décoration : l’aspect général, la propreté, la sécurité et l’esthétique de l’endroit sont les points clé de votre activité. 

Pensez aussi au confort : literie et linge de maison de qualité, vaisselle, mobilier pratique, télévision, hi-fi, connexion Internet… 

En accord avec la gamme de votre prestation, chiffrez les équipements intérieurs comme extérieurs qui feront la différence : piscine, cabine hammam ou sauna, mini-tennis ou mini-ferme… 

En plus des charges – électricité, eau, connexion Internet, alimentation… – Prévoyez un budget Travaux et entretien non seulement comme un investissement de départ, mais comme une dépense récurrente : les espaces comme les prestations doivent rester irréprochables.  

Une fois que vous aurez chiffré et posé vos premiers investissements, construisez votre prévisionnel financier pour visualiser de plus près les conditions de faisabilité de votre projet. Structurez les chiffres et calculs dans les tableaux suivant – ils seront utiles avant même l’ouverture de vos chambres d’hôtes et tout au long de l’évolution de votre activité : 

  • Le plan de financement : Initial puis sur 3 ans, il présente les besoins financiers et les ressources pour y faire face

  • Le plan de trésorerie : Il met en évidence les besoins en trésorerie et comment faire face aux décaissements

  • Le compte de résultats prévisionnel : il permet de visualiser le résultat obtenu à la fin d’un exercice comptable, en soustrayant au chiffre d’affaire prévu les dépenses prévues

  • Le bilan prévisionnel : Il recense d’un côté l’actif de l’entreprise, c’est-à-dire ce que l’entreprise possède, et de l’autre, le passif, c’est-à-dire ce qu’elle doit. 

Etape 5 : choisir son statut juridique pour ouvrir ses chambres d’hôtes

Dès lors que votre activité de chambre d’hôtes génère plus de 5 348 € de chiffre d’affaires (seuil en 2020) pour un an, vous devez créer une structure juridique, à immatriculer auprès du RCS – Registre du commerce et des sociétés. 

Les statuts les plus courants varient majoritairement en fonction de la taille de votre projet. Entreprise individuelle ou société, la grande majorité des statuts est envisageable. 

L’entreprise individuelle et la micro-entreprise se prêtent aux projets les plus simples, de petite envergure. Facile à créer et facile à gérer, vous aurez dans les deux cas un statut de travailleur indépendant non salarié, et votre activité sera imposable à l’IR – impôt sur le revenu-. En micro-entreprise, votre activité sera limitée à 176 200 € (seuil en 2020). 

EI ou micro-entreprise, vous exercez en nom propre. Cela implique qu’il n’existe aucune distinction entre personnalité propre et entreprise – ou personne morale : le patrimoine de l’entreprise est le même que votre patrimoine personnel, et vos biens peuvent être engagés dans le remboursement de dettes. L’EIRL – Entreprise individuelle à responsabilité limitée – a alors l’avantage de protéger les bien personnels. 

Avec rédaction de statuts, dépôt d’un capital de départ, obligations comptables, la création et la gestion d’une société est plus complexe et se prête aux projets un peu plus conséquents – chiffre d’affaires élevé, emploi d’un ou plusieurs salarié, développement de plusieurs activités…  -. 

Bien structurée, la SARL – Société à responsabilité limitée – offre la possibilité de faire bénéficier son conjoint – pacsé ou marié – du statut de Conjoint collaborateur, sous condition. En famille, vous aurez aussi l’option pour la SARL familiale, constituée uniquement d’associés d’une même famille : les avantages sont majoritairement fiscaux, avec notamment le droit d’imputer les pertes directement sur le patrimoine des associés pour réduire l’impôt sur le revenu. Créer une SARL seul est également possible : L’EURL – Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée – est une SARL a associé unique. 

Moins fréquente pour l’activité de chambre d’hôtes, la SAS – Société par actions simplifiée – reste toutefois un statut envisageable. Plus flexible que la SARL, plus complexe à créer, elle se prête aux projets les plus important, avec de plus gros investissements et des perspectives d’évolution. A un seul associé, elle est une SASU – Société par actions simplifiée unipersonnelle. 

Etape 6 : rédiger son business plan

A l’aide de votre étude de marché et des tableaux de votre prévisionnel financier, constituez votre business plan.

Commencez par présenter votre projet, et pourquoi pas le contexte de l’idée. Présentez le lieu, et présentez-vous vous-même en mettant en valeur votre savoir-faire. Montrez les atouts de votre habitat, l’esprit de famille, l’authenticité… misez sur vos valeurs. Vous pouvez déjà parler de votre positionnement, de votre stratégie de communication et de la manière dont vous allez vous faire connaître. 

Ensuite, exposez votre étude de marché pour justifier vos choix. Votre analyse des tendances et de la concurrence doivent crédibiliser votre projet. 

Détaillez ensuite votre structure juridique pour mieux expliquer votre organisation, et enfin, exposez vos prévisions financières : elles prouvent la viabilité de votre projet. 

Etape 7 : connaître la règlementation d’une chambre d’hôtes

Affichage réglementaire, conditions d’accueil, déclaration en Mairie… tous les détails de la règlementation applicable et les textes de loi correspondants sont exposés dans la fiche « Chambre d’hôtes » disponible sur le site du ministère de l’économie, des finances et de la relance. Elle aborde les points suivants. 

Les conditions de l’appellation « chambre d’hôtes »

Pour se déclarer comme chambre d’hôtes, il faut : 

  • Proposer à minima 1 nuit + 1 petit déjeuner

  • Louer moins de 5 chambres par habitation

  • Chaque chambre doit mesurer plus de 9m² avec une hauteur sous plafond d’au moins 2,20m

  • Accueillir dans un même temps moins de 15 personnes

  • Fournir le linge de maison

  • Ne pas facturer l’entretien 

Chaque chambre doit avoir un accès direct ou indirect à une salle d’eau et WC. 

Les chambres proposées doivent se situer dans votre résidence principale. Vous n’en êtes pas obligatoirement le propriétaire : si vous êtes locataire, vous devrez obtenir l’autorisation explicite de votre propriétaire pour ouvrir votre chambre d’hôtes au sein de sa propriété, et vous devrez vous occuper vous-même de l’activité. 

La règlementation de l’hôtellerie et du tourisme

Les chambres d’hôtes relèvent de la règlementation spécifique à l’hôtellerie, notamment en ce qui concerne l’affichage des prix.

En tant que résidence de tourisme, vous devrez vous déclarer en mairie. 

Les réglementations Habitation et ERP

En tant qu’habitation, vous serez soumis aux règlementations de sécurité Incendie du code de Construction et de l’Habitation. 

En deçà de 5 chambres en location et 15 personnes accueillies sur un même temps, vous n’êtes pas tenu au règlement des ERP. 

Pour plus d’informations, découvrez également notre page dédiée au sujet de la réglementation des chambres d’hôte.

Etape 8 : l’adhésion à un label

Contrairement aux autres résidences de tourisme, il n’existe pas de classement officiel. L’adhésion à un réseau est alors plus que conseillé : il rassure les clients et permet d’être mieux référencé. 

Le réseau met en effet en place une charte qualité, et s’accorde sur un label, accordé en fonction de nombreux critères : propreté, confort, cadre… A chaque réseau correspond des valeurs précises et bien définies, et souvent, l’adhésion est nécessaire pour pouvoir prétendre à des subventions. En France 60 % des chambres d’hôtes appartiennent à un réseau. 

Etape 10 : se lancer

Vous avez désormais toutes les informations pour vous lancer ! vous devez maintenant : 

  • Trouver des financements

  • Trouver la maison idéale si ce n’est pas déjà fait, aménager les chambres, réaliser les travaux de rénovation… 

  • Créer votre structure et immatriculer votre activité au RCS : l’immatriculation est obligatoire si l’accueil est régulier et non occasionnel, quel que soit le chiffre d’affaires réalisé. 

  • Avant l’ouverture, déclarer votre activité en mairie, avec le formulaire CERFA 13566*03 

LANCER VOTRE ENTREPRISE FACILEMENT AVEC JE SUIS ENTREPRENEUR

Créez un business plan convaincant en quelques clics, et réutilisez-le partout. Si vous avez des questions, un coach vous accompagne gratuitement à chaque étape de votre création d'entreprise.

Image d'illustration
Créer mon business plan
Sarah Vallet de Payraud

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 05 juillet 2021

Pour aller plus loin

Newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez nos actualités, témoignages et conseils