Accueil > Idées business > Ouvrir une charcuterie >

Les points de vigilance de la charcuterie

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

ouvrir une charcuterie
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

Le poids des investissements :

Le coût des équipements est élevé et le choix des diversifications implique forcément des investissements supplémentaires. Les capitaux propres doivent être importants (30%) pour éviter que les frais financiers ne pèsent trop sur la rentabilité.

La faiblesse du chiffre d’affaires :

Les pressions concurrentielles entraînant une diminution des marges, les petites affaires (CA < 200 K€) ont beaucoup de mal à se maintenir. De plus, en période de hausse des cours, les variations des cours du porc contribuent à diminuer les marges.

 La stratégie de diversification :

Les entreprises doivent être vigilantes sur le choix de leur diversification. D’une part, elles doivent s’assurer de l’existence d’un potentiel commercial exploitable, d’autre part, elles doivent être en mesure de maîtriser leurs nouvelles activités (particulièrement celle de traiteur qui implique une réorganisation totale).

Dans ce contexte, les entreprises qui se développent favorablement sont tenues par d’excellents professionnels, disposant d’un emplacement de premier ordre et possédant des capitaux propres importants.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Commerce
Moyenne tous secteurs

70,7 % (1)
75,2 %

(1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération des entreprises créées en 2014.

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 25 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat