Accueil > Idées business > Ouvrir une chaudronnerie-tuyauterie >

Les points de vigilance de la chaudronnerie-tuyauterie

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

18 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

devenir cchaudronnier
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

Le secteur de la chaudronnerie-tuyauterie est risqué. Outre les effets des facteurs conjoncturels, le secteur subit une profonde mutation structurelle qui creuse les écarts entre les groupes et les PME. Les entreprises de petite taille subissent les pressions des donneurs d’ordres.

La dépendance vis-à-vis des donneurs d’ordres

Dans un contexte de ralentissement des investissements industriels, les “adaptateurs au système” peuvent imposer des diminutions de prix et des conditions exigeantes à leurs sous-traitants. Un très fort niveau de spécialisation, une politique de qualité et de rigueur extrêmes sont les meilleures parades pour limiter leurs pressions.

La diminution du niveau de rentabilité

Beaucoup d’entreprises sont tentées, pour conserver ou conquérir des marchés, de diminuer sensiblement leurs prix. Si elle ne s’accompagne pas d’une diminution des charges, cette stratégie risque de mettre l’entreprise en difficulté. 

L’insuffisance de fonds propres

Elle handicape les petites entreprises qui ne peuvent pas acquérir ou renouveler les équipements nécessaires pour conserver ou conquérir des marchés.

Dans ce contexte, les entreprises de grande taille (plus de100 salariés) avec des capitaux propres élevés, disposent des meilleurs atouts pour réussir. Les PME doivent quant à elles proposer des compétences alliant spécialisation et haute technicité.

 

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Industrie
Moyenne tous secteurs

77,6 (1)
75,2 %

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 18 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat