Accueil > Idées business >

Devenir coach de vie : Démarches, formation, salaire

Icône auteur

Par Jules Drevon

Icône date de publication

19 juillet 2022

Icône temps de lecture

5 min.

Devenir coach de vie

Très populaire depuis quelques années, découvrez en quoi consiste l’activité de coach de vie, comment se former et surtout, comment trouver des clients et devenir coach de vie à succès.

Qu’est-ce qu’un coach de vie ?

Le rôle du coach de vie

Le terme coach de vie est assez large et regroupe de nombreuses spécialisations.

Un coach de vie est une personne qui en aide une autre à affronter un moment compliqué de sa vie, à surmonter une ou plusieurs difficultés. Le principe du coaching consiste principalement à accompagner un groupe ou une personne dans la réalisation d’un objectif.

Le coach de vie peut intervenir dans des moments délicats ou transitoires : un divorce, un changement de carrière ou un licenciement, un changement de vie. Il accompagne aussi bien sur le plan personnel, social, affectif que professionnel. 

Les domaines de compétences d’un coach de vie peuvent être très larges, c’est pourquoi, il est fortement conseillé de se spécialiser (dans l’entrepreneuriat, nous utilisons le terme se nicher). Par exemple : devenir coach pour aider les personnes en transition professionnelle à redéfinir leurs objectifs ou coach pour apprendre à maîtriser son stress et la peur de parler en public.

Quelles sont les missions d’un coach de vie ?

Le coach de vie a pour mission de faciliter le chemin de la personne coachée, vers son objectif final.

Il définit donc un objectif vers lequel tendre et aide la personne, le groupe ou l’organisation à réussir en développant des compétences, en cassant des blocages, des peurs ou des limitations. Le coach se distingue du mentor, qui n’est généralement pas rémunéré.

Le coach de vie ne résout pas les problèmes directement, mais aide le “coaché” à identifier les blocages pour l’accompagner ensuite dans leur résolution. Il joue le rôle de guide, en partant des problématiques du coaché, mais aussi à partir de sa propre expérience et son expertise.

Enfin, le life coach réalise un bilan de l’accompagnement (du coaching), avec la personne qu’il accompagne. Il évalue le coaching et propose des pistes d’améliorations. Certains coachs très nichés peuvent suivre une personne pendant des années !

Qui peut se dire coach de vie ?

Techniquement, la profession de coach n’est pas réglementée et n’importe qui peut devenir coach de vie s’il le souhaite. Pourvu, cependant, qu’il cultive une réelle expertise dans un domaine et qu’il apporte des solutions efficaces à son client.

Les qualités d’un coach de vie

Un coach de vie doit cultiver de multiples qualités s’il veut pouvoir accompagner ses clients. Il faut donc travailler : 

  • L’empathie et la capacité d’écoute, pour analyser et comprendre les besoins de la personne. Plus le coach comprend son client, plus il peut l’accompagner efficacement.

  • La patience, car chaque personne est différente et aucun coach de vie n’a de recette miracle. C’est pourquoi il faut savoir être patient face aux différentes situations, à des chemins plus ou moins longs.

  • La pédagogie est primordiale pour un coach de vie qui souhaite transmettre son savoir de manière claire et compréhensible. Qu’il s’agisse de coaching en direct ou à distance, il doit avoir une bonne élocution, un discours limpide et une gestuelle travaillée. Un bon life coach fascine son audience. 

💡Regardez les interventions de Tony Robbins, qui occupe l’espace et captive son audience pour mieux se connecter à elle.

  • La vente, car un bon coach sait également se vendre. Il maîtrise donc le marketing et les techniques de vente pour attirer de nouveaux clients.

Les coachs de vie indépendants doivent également savoir gérer une entreprise, comprendre le fonctionnement d’une comptabilité et savoir quelles sont ses obligations sociales et juridiques.

Quand consulter un coach de vie ?

La majorité des clients consultent un coach de vie lors d’une période transitoire ou parce qu’ils font face à des blocages. C’est pourquoi le coach de vie doit identifier les besoins en amont et les pain points sur lesquels il peut intervenir. 

Cela nécessite de pouvoir proposer une offre cohérente avec ce qu’attend la cible. C’est pourquoi le positionnement du coach de vie est amené à évoluer avec le temps, ses compétences et la compréhension de ses clients.

Exemple : Un coach en transition de carrière avant la crise sanitaire, peut se spécialiser dans l’accompagnement des salariés vers le freelancing et le changement d’environnement dans une ère post-Covid. 

Comment devenir coach de vie ?

Comme de nombreux métiers du bien-être et du développement personnel, le métier de coach de vie n’est pas réglementé. Il est cependant possible (et conseillé) de se former continuellement (hard skills - compétences techniques, comme soft skills - compétences plus intellectuelles ou relationnelles).

Les démarches pour devenir coach de vie

Coach de vie : se former

Un life coach peut et doit se former pour proposer un accompagnement en phase avec ce qu'attendent ses clients. Il peut se former par lui-même via des organismes de formations publics ou privés. 

Un salarié en Ressources humaines souhaitant devenir coach de vie indépendant, peut par exemple, effectuer une VAE (validation des acquis de l'expérience) pour officialiser ses compétences et les compléter par une formation certifiante à la conduite du changement. 

S’il est impossible à ce jour d’obtenir une certification spécifique directement pour prouver les compétences d’un coach, il est possible d’obtenir une accréditation, comme celle de la Société Française de Coaching - SFC (spécialisée dans le monde du travail). Mais aussi bien sûr, via un diplôme (type Master, Doctorat, MBA…) ou et une expérience professionnelle solide.

Le coach de vie peut également publier dans des revues de psychologie, management, ou de son domaine de spécialisation, afin de mettre en valeur son expertise. 

Quelles études pour devenir coach de vie ?

À nouveau, il n’existe pas de diplôme ou de cursus spécifique pour devenir coach de vie.

Il est cependant possible d’obtenir une certification de l’ICF (en anglais), du SFC ou adhérer au Conseil européen du coaching (EMCC) ou de compléter son diplôme avec d’autres compétences, afin d’augmenter sa légitimité : 

Psychologie, neurosciences, programmation neurolinguistique (PNL), méthodes d’organisation.

⚠️ Le coach de vie n’est pas psychologue, thérapeute ou encore médecin, qui sont des professions réglementées. 

Exercer comme coach de vie 

Quel statut pour être coach de vie ? 

  • Micro-entrepreneur : C’est la meilleure option pour débuter et faire quelques coachings en parallèle de son activité.

Le plafond de chiffre d’affaires est de 72 600 € pour les prestations de services en micro-entreprise

Devenir micro-entrepreneur permet d’exercer rapidement en évitant les longues démarches administratives. Mais attention, vous ne pourrez déduire vos frais personnels (formation, déplacement, matériel…).

  • L’entreprise unipersonnelle SASU ou EURL : La SASU permet de bénéficier d’une protection sociale intéressante puisque son dirigeant est assimilé salarié. Il se verse donc un salaire régulier, mais paie des cotisations sociales dessus.

Bien qu’en EURL (SARL individuelle), le dirigeant soit considéré comme travailleur non salarié (TNS) et la gestion simplifiée, le fonctionnement reste plus lourd que d'autres sociétés individuelles (EI).

La profession de coach de vie s’exerce majoritairement en libéral, pour choisir votre statut juridique, évaluez vos perspectives de chiffre d’affaires, l’imposition souhaitée, et entourez-vous d’un expert-comptable

Il est fortement conseillé de réaliser un business plan pour clarifier votre projet. 

Quel est le salaire d’un coach de vie ?

Il est difficile d'estimer le salaire d’un coach de vie, tant il dépend de la spécialisation, de l’expérience et bien sûr, de sa notoriété. Plus le coach gagne en expérience, plus il facture cher. 

Il est possible de proposer des accompagnements hebdomadaires de 2 h à 100 €/ semaine, par exemple. Puisqu’un objectif est fixé dès la première séance de coaching, un nombre de séances est également déterminé, ce qui donne un horizon pour évaluer les revenus.

Certains coachs facturent plusieurs milliers d’euros par mois et par personne sur des thématiques très précises.

Où peut exercer un coach de vie ?

Le coach de vie indépendant exerce à distance par téléphone ou en visio, selon ce qu’il planifie avec son client. Mais aussi en présentielle chez le client, en cabinet (local professionnel) ou même en entreprise, dans le cas de coaching de groupes.

Coach de vie : comment trouver des clients ?

L’activité de coach de vie est très concurrentielle et le personal branding joue un rôle primordial pour trouver des clients. De nombreux coachs de vie se font connaître grâce à Youtube, Instagram et plus récemment, TikTok qui permet le format vidéo courtes et impactantes.

Déterminez une stratégie de communication via les réseaux sociaux, sans oublier la prospection directe. Vous pouvez par exemple contacter votre ancienne entreprise ou contacter directement les entreprises ou personnes dans votre cible. 

Quelques questions à vous poser pour réussir en tant que coach de vie :

  • Qui sont vos clients et quel problème résolvez-vous pour eux ? Où sont-ils ? Comment leur parler ?

  • Quelle offre la plus valorisante pour eux pouvez-vous proposer ? 

  • Comment obtenir un nombre suffisant de demandes de clients entrants par mois, pour réussir à vivre de votre activité ?

  • Comment récolter rapidement vos premières recommandations ?

Jules Drevon

Jules Drevon

Icône LinkedIn

Rédacteur

Article mis à jour le 19 juillet 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat