L'activité des salons de coiffure

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

coiffeur
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’installation

La création d’un salon nécessite une surface minimale de 50 m². La zone de chalandise doit concerner 15 000 à 20 000 habitants et l’emplacement doit être de premier ordre.  De nombreux secteurs urbains sont saturés.

En cas de reprise, la valeur du fonds dépend essentiellement de la notoriété et de l’emplacement du salon. La valeur et l’état du matériel sont également à prendre en considération.

Les investissements

Le matériel doit être renouvelé en moyenne tous les 5 ans : bacs, postes de travail, fauteuils, rayonnages, séchoirs, matériel infrarouge, petit outillage. Les investissements en matériel sont beaucoup plus élevés dans les salons pour femmes ou mixtes.

Les investissements nécessaires à la mise en place d’une activité à domicile sont nettement moins élevés et plus rapidement amortis : accessoires de coiffure (sèche-cheveux, brosse…), véhicule, consommables, etc. …

La gestion

Le suivi au quotidien

Le nombre de coupes par personne et par mois, leur prix moyen, le pourcentage du chiffre d’affaires dû aux produits annexes ainsi que le cœfficient multiplicateur moyen sur les achats HT, sont les principaux critères suivis par le professionnel au quotidien.

Les recettes de l’activité

On constate des écarts importants entre salons urbains et ruraux, salons femmes/mixtes et salons hommes, salons indépendants et salons sous enseigne. La ventilation du chiffre d’affaires est en moyenne de 90% pour les prestations de services et 10% pour la revente de produits annexes.

Les charges à surveiller

Les charges de personnel étant importantes, le coiffeur cherche à recourir aux contrats d’apprentissage. Les achats représentent 10% du chiffre d’affaires et sont en général bien maîtrisés. A noter, en centre-ville ou dans les centres commerciaux, les loyers peuvent être élevés.

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend avant tout de la maîtrise des charges de personnel et du chiffre d’affaires réalisé par salarié. Le matériel doit être régulièrement renouvelé.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

La gestion de la trésorerie est facilitée par le paiement comptant des clients.

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2019
2018
2017
2016
2015

6 271 (1)
5 643
5 177
5 392
5 599

LES RATIOS DE GESTION CLEFS

Chiffre d’affaires moyen
Marge brute
Excédent brut d’exploitation
Rotation des stocks
Crédit clients
Crédits fournisseurs
Besoin en fonds de roulement

111 K€ (2)
90,39 %
32,79 %
168 jours
3 jours
40 jours
– 1 jour

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises, « Coiffure ».

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 05 juillet 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat