Accueil > Idées business > Ouvrir un magasin de vêtements : le guide complet >

Les points de vigilance du commerce de détail d’habillement

Icône auteur

Par Pierre Lemaître

Icône date de publication

21 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

photo de commerce de détail d’habillement
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn


Les principales difficultés du métier

Très dépendant de la conjoncture économique, le secteur du prêt-à-porter est très risqué.

 L’intensité de la concurrence :

Une concurrence très vive est engagée par les réseaux sous enseigne. Les grands magasins, qui développent les articles haut de gamme, sont ainsi les concurrents directs des détaillants indépendants. Par ailleurs, la part du e-commerce ne cesse de progresser.

 L’évolution du mode de distribution :

Dans les grands groupes, la fabrication du prêt-à-porter est réalisée en flux tendu avec une livraison immédiate sur les points de vente grâce à une logistique de pointe. Les réseaux sous enseigne peuvent donc limiter leurs stocks et fidéliser la clientèle grâce aux micro-collections. L’indépendant isolé est quant à lui contraint de brader son stock en fin de saison.

Dans ce contexte, seuls les indépendants expérimentés et disposant de fonds propres suffisants, ayant un positionnement original et décalé et misant sur une relation client personnalisée (opérations de relance, fidélisation…) pourront résister à la concurrence.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Commerce

Moyenne tous secteurs

70,7 % (1)

75,2 %

(1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération 2014.

Lemaitre Pierre

Pierre Lemaître

Icône LinkedIn

Responsable des partenariats

Article mis à jour le 25 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat