Comment devenir livreur indépendant ?

Icône auteur

Par Jules Drevon

Icône date de publication

06 septembre 2022

Icône temps de lecture

6 min.

Coursier

Devenir livreur indépendant à vélo ou motorisé, est aujourd’hui assez simple. Cependant, il faut respecter quelques conditions et obligations légales, notamment pour devenir chauffeur-livreur. À temps partiel ou temps complet, découvrez comment devenir livreur indépendant. 

Qu’est-ce qu’un livreur indépendant ?

Le livreur ou coursier indépendant livre des biens à des particuliers ou à des entreprises par ses propres moyens (vélo, camionnette, scooter…). Il  transporte des marchandises en toute autonomie, dans des délais imposés par une plateforme ou un prestataire.

Il existe différents types de livreurs indépendants. Avec la multiplication des plateformes et des sociétés de livraison, le livreur indépendant est en fait un prestataire de service pour ces différents acteurs (un ou plusieurs, s’il le souhaite). 

Il peut être livreur Chronopost, comme livreur Uber Eats à vélo, par exemple.

Il peut également être chauffeur-livreur indépendant : il effectue les livraisons à l’aide d’un véhicule (souvent une petite camionnette ou VUL - véhicule utilitaire léger).

Le livreur ou coursier, se déplace dans une certaine zone géographique et effectue une tournée auprès des clients, pour livrer les colis. S’il passe par des plateformes, le livreur indépendant reçoit une demande de livraison, récupère la commande en magasin, restaurant ou en centre Chronopost, et la livre à l’adresse définie dans un temps imparti.

Attention, bien qu’en théorie, le livreur indépendant choisisse ses horaires et le nombre de colis à livrer par jour, la concurrence est rude. Devenir livreur de colis indépendant est donc un métier éprouvant.

📍Les qualités nécessaires pour devenir livreur indépendant, sont nombreuses : ponctualité, rigueur, savoir-être… Mais il faut également être en bonne forme physique et pouvoir résister à une charge de travail souvent importante.

Les conditions pour devenir livreur indépendant

S’il n’y a pas de conditions particulières pour devenir livreur indépendant, il est cependant obligatoire de valider certaines qualifications, selon le mode de livraison choisi. Mais aussi de choisir le bon statut, pour anticiper ses charges.

Comment devenir livreur de colis indépendant ?

Généralement, il suffit d’avoir un numéro de SIRET et le permis B (dans le cas de livraisons avec un véhicule motorisé) pour devenir livreur indépendant. Mais certaines entreprises peuvent également demander : 

  • Un extrait de casier judiciaire vierge.

  • Un Certificat de qualification professionnelle (CQP) Chauffeur livreur service de distribution de boissons.

  • Une formation par l’entreprise en interne le cas échéant. 

  • Un CAP ou un Bac Pro Conducteur transport routier de marchandises.

  • La possession d’un véhicule personnel.

Quelles études pour devenir livreur indépendant ?

Il n’existe pas d’étude obligatoire pour devenir livreur indépendant et aucun diplôme n’est requis. Mais, selon la nature des biens livrés et du mode de livraison, certaines qualifications peuvent être exigées : 

  • CAP conducteur-livreur de marchandises.

  • Bac Pro conducteur transport routier de marchandises (CTRM) - plutôt pour les conducteurs poids lourds.

  • Certificat de qualification professionnelle (CQP) chauffeur-livreur service de distribution de boissons.

  • Des obligations légales à respecter en fonction de la nature des biens transportés.

Le métier de livreur attire des étudiants exerçants à vélo quelques heures par semaine, comme des livreurs indépendants professionnels exerçant à temps plein. Il s’agit donc d’anticiper le type d’activité, pour passer les qualifications adéquates. 

Devenir livreur indépendant avec un véhicule motorisé

En plus de la création d’une entreprise, le chauffeur-livreur indépendant est assimilé à un transporteur routier de marchandise. Dès lors qu’il livre avec un véhicule motorisé (voiture, moto, scooter), le coursier ou livreur indépendant doit donc :  

  • S’inscrire au Registre National des Transporteurs (RNT) et obtenir une autorisation d’exercer, accompagnée d’une licence de transport.

  • Avant de créer son entreprise de transport de marchandise, obtenir une attestation de capacité professionnelle auprès de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) ou DRIEAT en Ile-de-France. Cette attestation permet au livreur de circuler avec son propre camion ou véhicule de livraison.

Sauf équivalence ou justificatif d’expérience, il faut passer une formation d’une durée de 105 heures (formation et examen final) pour obtenir l’attestation de capacité de transport de marchandises. Cette formation est éligible au CPF.  

  • La DREAL demande également une capacité financière de 1 800 € pour le premier véhicule de transport de marchandise. Concrètement, le livreur indépendant doit justifier d’au moins 1 800 € sur son compte pour un véhicule de moins de 3,5 tonnes (900 € par véhicule supplémentaire) et 9 000 € pour un véhicule de plus de 3,5 tonnes (5 000 € par véhicule supplémentaire).

Ce blocage financier doit être certifié par un expert-comptable.

  • La DREAL demande généralement d’avoir un BTS transport ou équivalent.

Quelles démarches pour devenir livreur indépendant ?

Nous l’avons vu, devenir livreur indépendant avec un véhicule motorisé est soumis à une réglementation plus stricte. Dans tous les cas, le coursier ou livreur indépendant doit créer une entreprise et obtenir un numéro de SIRET, pour exercer. 

En tant qu’indépendant (prestataire), les relations avec ses clients sont soumises au droit commercial et non au droit du travail. Il exerce une activité commerciale et le livreur indépendant n’a pas de contrat de travail.

Pour devenir livreur indépendant, il faut donc : 

  • S’enregistrer au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) et donc, choisir son statut : micro-entrepreneur (EI), SASU, EURL. 

  • Les démarches varient en fonction du régime d’imposition. La création d’une société commerciale engendre des formalités plus lourdes et des coûts plus importants, que la création d’une entreprise individuelle ou d’une micro-entreprise

Quel statut pour devenir livreur indépendant ?

Devenir livreur indépendant en micro-entreprise est une option intéressante pour débuter.

Les démarches sont simplifiées puisqu’il suffit de s’inscrire au CFE (centre de formalité des entreprises) pour obtenir un numéro SIRET.

La micro-entreprise permet :

  • D’exercer rapidement en tant que livreur indépendant.

  • De bénéficier d’une comptabilité et d’une gestion simplifiée.

  • Une fiscalité moins lourde.

  • Des charges moins importantes. Il faut déclarer ses cotisations à l’URSSAF : 22 % du CA).

  • Le plafond de chiffre d’affaires annuel est de 72 600 € pour rester en micro-entreprise.

À l’inverse, un chauffeur livreur indépendant, ne pourra pas déduire ses charges de véhicule (assurance, essence…) en micro-entreprise.

Devenir entrepreneur individuel (EI) permet de payer des cotisations basées sur son résultat réel, mais certaines obligations (comme celle de tenir une comptabilité ou concernant la fiscalité) doivent être respectées. 

Devenir livreur indépendant en EI est intéressant pour se développer sur le long terme.

Enfin, la société commerciale (SASU ou EURL) permet notamment de s’associer, d’être assimilé salarié en SASU ou TNS (travailleur non salarié en EURL), de protéger son patrimoine et limiter sa responsabilité. Mais les démarches de création et les obligations légales sont lourdes. Ainsi, devenir livreur indépendant en créant une société commerciale, n’est pas forcément une bonne option.

Quelles étapes pour devenir livreur de colis indépendant ?

Les étapes à réaliser et l’équipement à avoir en tant que livreur indépendant

  • Définir son projet de livreur indépendant : quelques heures par semaine à vélo, ou investir dans un véhicule et travailler comme prestataire de service à temps plein ? Pourquoi pas définir un business plan et anticiper ses revenus sur 1 à 3 ans. Cela aide à se projeter dans l’activité et la faire évoluer si on le souhaite.

  • S’inscrire au RCS et créer son statut. 

  • Passer les qualifications et s’inscrire au Registre National des Transporteurs pour les livreurs motorisés.

  • S’inscrire sur différentes plateformes et applications pour pouvoir commencer à livrer des colis ou des repas. 

  • Avoir son propre équipement : vélo, camion en général. Certaines plateformes comme Stuart ou Uber Eats fournissent un sac de transport et un équipement aux couleurs de la marque. 

Le salaire d’un livreur indépendant

Le salaire d’un livreur indépendant en début de carrière est équivalent au SMIC (environ 1 500 € brut mensuel). Cependant, il est compliqué de définir un revenu officiel pour les livreurs indépendants. Oui, nous parlons de revenu et non de salaire, car le livreur indépendant n’est pas salarié. 

Le revenu dépend du nombre d’heures travaillées, du choix du mode de livraison ou encore de la zone géographique. À titre d’exemple, un livreur Uber Eats à vélo à temps complet peut gagner en moyenne un peu moins de 2 000 € net par mois (sans compter les primes).

Un livreur indépendant Stuart, n’exerçant que quelques heures par semaine, peut gagner 200 € à 500 € par mois. 

Le livreur indépendant peut comparer les différentes rémunérations (taux horaire minimum, à la course, primes de pluie, kilométrique…) sur les sites des plateformes et prestataires de livraison. 

D’autre part, être livreur indépendant les week-ends, jours fériés, pendant les soldes ou à Noël, permet de gagner plus.

Quelle assurance pour devenir livreur indépendant ?

Le livreur indépendant à vélo n’a pas l’obligation de souscrire à une assurance professionnelle. Elle est pourtant vivement conseillée. Souscrire à une RC pro (responsabilité civile) permet de se couvrir en cas de préjudice causé à autrui et ne coûte que quelques dizaines d’euros par mois.

Évidemment, en tant que livreur indépendant motorisé, il faut assurer son véhicule.

D’autre part, une assurance protection juridique peut être utile en cas de litige avec un client. Elle permet de bénéficier d’un accompagnement et de conseils juridiques, ou de couvrir les frais d’avocats.

Devenir livreur indépendant particulier : avec ou sans plateforme ?

Sachez-le, devenir livreur indépendant sans passer par une plateforme ou un prestataire de livraison est quasiment impossible aujourd’hui. Elles sont nombreuses et travailler pour plusieurs plateformes à la fois reste faisable. Comparez les avantages et les revenus possibles pour faire votre choix.

Si toutefois, vous souhaitez devenir livreur indépendant sans l’aide des plateformes, vous devrez aller chercher des clients par vous-même, prospecter en direct et montrer votre valeur ajoutée : rapidité, qualité de service, spécialisation dans le transport de certaines marchandises… 

Jules Drevon

Jules Drevon

Icône LinkedIn

Rédacteur

Article mis à jour le 06 septembre 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat