Comment devenir livreur Just eat ?

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

12 juillet 2022

Icône temps de lecture

5 min.

Devenir Livreur Just Eat

Entreprise anglo-néerlandaise, Just Eat est présent dans une douzaine de pays. Moins connu que d’autres enseignes de livraison de repas, Just Eat se distingue par le statut de ses livreurs : devenir livreur Just Eat, c’est l'assurance d’un contrat de travail à durée indéterminée. En clair, le livreur Just Eat est salarié à temps partiel ou à temps plein ! Ce modèle économique pour les coursiers indépendants a jusqu’à présent été rejeté par les concurrents de Just Eat. 

Les conditions pour devenir livreur Just Eat

Le livreur doit être majeur ! C’est la première des conditions pour tout coursier Just Eat. 

C’est un métier accessible car il n’y a pas besoin de diplôme. En revanche, une bonne condition physique et un bon sens de l’orientation sont indispensables pour arpenter toutes les rues, même si le GPS de votre téléphone vous guide. Gagner de l’argent en faisant du sport et en visitant chaque rue de sa ville ? Si cela vous tente, vous avez toutes les qualités pour devenir livreur Just Eat. 

Il faut aussi respecter le code de la route et les règles sanitaires. Enfin, Il faut un certain sens du relationnel pour garder son calme avec les restaurateurs et les clients pressés en toutes circonstances.  

Le coursier Just Eat doit posséder : 

  • un vélo ou un vélo électrique, 

  • un smartphone avec l’application Scoober créée par Just Eat, 

  • et on conseille un bon antivol, un casque, un kit de crevaison, etc. 

Si vous ne possédez pas de véhicule, Just Eat peut en mettre à disposition dans l’un des ses hubs logistiques. 

La mission d’un coursier se fait en 4 étapes, renouvelées à chaque commande : 

  • se rendre chez le restaurateur pour récupérer le repas, 

  • chercher le meilleur itinéraire pour livrer le repas le plus rapidement, 

  • déposer le repas auprès du client, avec lequel le livreur reste en contact tout au long de sa course si besoin. 

Bon à savoir : l’assurance est prise en charge par Just Eat. Vérifiez bien les garanties et les risques couverts, ainsi que les exclusions de garantie. Vous jugerez ainsi de l’opportunité de souscrire un complément d’assurance pour vos déplacements personnels ou pour les risques non-couverts. Disposer d’une bonne mutuelle est indispensable compte tenu des fréquents accrochages et accidents sur la route. L’avantage d’être salarié, c’est aussi les arrêts de travail pour cause de maladie ou d’accident professionnel.  

Loin de l’image du coursier heureux à vélo sous un ciel bleu, le métier nécessite un peu de préparation à tous les temps : livrer des pizzas sous la pluie battante, livrer des sushis en pleine canicule, la vie du livreur Just Eat n’est pas facile sous sa tenue orange. 

Pourquoi devenir livreur Just Eat ? 

Devenir coursier Just Eat assure un revenu à l’heure et un contrat de travail. C’est la grande différence avec de nombreuses plateformes numériques de livraison. Vous n’êtes donc pas coursier indépendant chez Just Eat et n’avez pas à créer votre entreprise ou à devenir micro-entrepreneur

Tout en étant salarié, le livreur Just Eat choisit son volume de travail, plutôt que ses horaires. La livraison des repas s’effectue rarement le matin donc les plages horaires vont plutôt de midi à 14 heures et de 19 heures à 22 heures environ… L’avantage est de pouvoir devenir salarié à temps partiel et libre de s’aménager du temps pour étudier ou pour effectuer un autre travail. 

Pour le reste, il faut aimer pédaler : toutes les livraisons Just Eat se font à vélo ou à vélo électrique (ou vélo à assistance électrique VAE). Et la demande est en croissance depuis la crise sanitaire ! Se faire livrer son déjeuner ou son dîner est devenu une habitude pour de nombreuses personnes. 

Quel salaire pour un livreur Just Eat ?  

Le coursier Just Eat n’est pas rémunéré à la tâche en indépendant mais à l’heure en tant que salarié. Les contrats de travail proposés sont à temps partiel avec un minimum de 10 heures par semaine jusqu’à un temps plein à 35 heures. La rémunération proposée est proche du SMIC.

Les temps d’attente chez le restaurateur ou chez le client sont donc payés ! Et les pourboires sont en plus. Sur un an, le coursier touche en moyenne 15 000 euros. 

Un système de parrainage permet de recommander ses amis tout en gagnant 150 euros. 

Certains dénoncent des conditions de travail similaires à celles des livreurs indépendants. Il faut en effet entretenir son vélo et son mobile à ses frais. Pourtant, aux yeux de votre banque ou d’un bailleur notamment, détenir un CDI aura une meilleure image…C’est parfois un sésame nécessaire si vous avez besoin de décrocher un crédit ou de louer un logement. Un CDI payé au SMIC a encore une meilleure image qu’un livreur auto-entrepreneur. Point important à avoir en tête en fonction de vos projets. 

Et les pourboires ? 

La générosité des clients est parfois grande surtout lorsqu'il pleut ou qu’ils habitent au 6e étage sans ascenseur. Les pourboires peuvent représenter un complément non négligeable de votre activité de livreur Just Eat. Donné de la main à la main directement lors de la livraison, ils échappent à tout contrôle. Pourtant, vous devez officiellement déclarer tous vos revenus. En pratique, il est difficile de vérifier le montant des pourboires perçus par un livreur. 

Le statut du livreur : et si Just Eat avait raison avant les autres ? 

Le statut précaire des livreurs indépendants donne à réfléchir à l’Union européenne. Les plateformes les plus connues affirment que le modèle du salariat est impossible... Or, Just Eat applique ce modèle à ses 22 000 collaborateurs dans le monde. Le projet de directive européenne visant à instaurer une présomption de salariat pour les livreurs s’appuiera sur les résultats de Just Eat, sans nul doute. Elle fera la Une des médias dans les prochains mois. 

Plusieurs tribunaux européens ont d’ailleurs accordé un statut de salariés aux livreurs indépendants : en Espagne, en Italie et même en dehors de l'Europe au Royaume-Uni. Le statut des livreurs est donc appelé à évoluer au cours des prochains mois. Une affaire à suivre 👀

Les démarches pour devenir coursier Just Eat

Pour devenir livreur Just Eat, il suffit de remplir un formulaire directement sur le site de l’entreprise. Outre son identité, numéro de téléphone et email, le futur livreur sélectionne le nombre d’heures de travail qu’il souhaite réaliser : 10, 15, 20 ou 35 heures hebdomadaires. L’entreprise interroge aussi immédiatement sur la disponibilité : week-ends, midi en semaine, soir en semaine ou totalement flexible. Enfin, la dernière question concerne le véhicule : son propre vélo ou son propre vélo électrique. 

Après vérification des premiers éléments, Just Eat convoque à une session de recrutement si votre profil correspond aux exigences de l’entreprise. Si tout se passe bien, le contrat de travail est signé et une session d’intégration est prévue par l’équipe locale : c’est le moment de poser toutes les questions en suspens. Et ensuite, en avant sur les routes 🚴! 

En fonction des disponibilités du livreur, Just Eat détermine chaque semaine le planning de travail. Les horaires ne sont pas complètement libres en réalité compte tenu des contraintes de livraison des repas. 

L’entreprise met à disposition une flotte de vélos électriques assurés ou verse une indemnité si le livreur utilise son propre véhicule. 

Dans quelles villes devenir livreur Just Eat ? 

En France, Just Eat est présent à Paris, à Lyon et à Marseille à ce jour quelques autres villes comme Lille, Toulouse et Strasbourg. Consultez régulièrement le site de l’entreprise pour suivre le déploiement dans d’autres villes françaises. 

A noter : sur les 4 500 livreurs Just Eat recrutés début 2021, il n’en restait que 1 100 un an plus tard. Un plan de sauvegarde de l’emploi est annoncé en avril 2022 pour 270 salariés. Évoluant dans un contexte très concurrentiel et une situation économique instable, le modèle salarial Just Eat pourrait être rapidement remis en cause, sauf dans les grandes villes de Paris, Lyon et Marseille. Devenir livreur Just Eat indépendant pourrait être possible très bientôt dans les autres villes. À ce jour, seuls des CDI sont proposés dans les 3 villes Paris, Marseille et Lyon…

Et si le livreur Just Eat devenait indépendant ? 

Si l’entreprise devait adopter un autre modèle économique, conforme à ses concurrentes, le livreur Just Eat deviendrait indépendant. Il devrait créer une entreprise individuelle, éventuellement en micro-entreprise, pour bénéficier d’une comptabilité allégée et d’un calcul de cotisations simplifié. Ce format est parfaitement compatible avec un statut de retraité, d’étudiant ou de salariés à temps partiel, puisqu’il est possible de cumuler des activités tout en étant micro-entrepreneur. 

Bon à savoir : 

La livraison de repas relève des prestations de services. Le régime de la micro-entreprise demeure possible jusqu’à un maximum de chiffre d’affaires de 72 600 euros. Les cotisations sociales correspondent à 22 % de votre chiffre d’affaires. L’un des avantages du statut de micro-entrepreneur est le principe : 0 chiffre d’affaires = 0 cotisation. Vous payez des charges sociales sur le montant réellement encaissé et versé sur votre compte ! 

L’avantage du livreur indépendant est qu’il peut en principe travailler pour plusieurs employeurs, à la différence avec le livreur salarié à temps plein ! 

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 12 juillet 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat