Accueil > Idées business >

Le marché de la discothèque

Icône auteur

Par Pierre Lemaître

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

boîte de nuit
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

La mise à l’arrêt totale des discothèques entre le 17 mars 2020 et le 9 juillet 2021 en fait l’un des secteurs les plus sinistrés par la crise sanitaire. 

Selon la profession, un quart des discothèques sont menacées de disparaître.

Au-delà de la crise sanitaire, les difficultés du secteur ne cessent de s'accentuer sous l'effet de la baisse de fréquentation des établissements (15 à 20% selon les régions) et du durcissement de la réglementation en matière de nuisances sonores qui a touché très durement les établissements de centre-ville.

Malgré les efforts menés depuis quelques années par les professionnels du secteur pour valoriser leur image de marque (opérations d’information et de sensibilisation sur les risques de l’alcool au volant) et pour offrir des prestations de meilleure qualité (complexes multisalles, soirées à thème), on constate chaque année un taux élevé de fermetures de discothèques.

Outre la concurrence des bars d’ambiance musicale et des soirées étudiantes, les discothèques sont confrontées à une évolution des modes de loisirs des jeunes qui constituent leur clientèle cible (70% des clients ont moins de 25 ans). En effet ces derniers plébiscitent les manifestations moins encadrées de type «free party».

De plus, dans un contexte économique difficile, les jeunes limitent leur budget loisirs. Les établissements sont contraints de limiter leurs tarifs tout en augmentant le niveau de leurs prestations (animateurs à la mode, invités prestigieux) ce qui nuit à leur niveau de marge.

Dans ce contexte les professionnels du secteur étendent leurs activités en aménageant des bars d’ambiance et des espaces restauration pour capter une nouvelle clientèle en début de soirée. La qualité de l’accueil est essentielle (catégorisation d’une clientèle type VIP pour valoriser les habitués, consommations offertes, etc.).

Tendances

La réouverture des discothèques à partir du 9 juillet 2021 s’accompagne d’un protocole sanitaire stricte durant tout l’été avec notamment l’obligation pour la clientèle de présenter un pass sanitaire et une jauge d’accueil fixée à 75 % de la capacité de l’établissement en intérieur. 

Selon la profession, seuls 20% des discothèques rouvriront à cette date, beaucoup de professionnels jugeant le nouveau protocole inapplicable (difficulté à gérer le flux de clientèle pour permettre le contrôle du pass sanitaire, faible taux de vaccination des 18-24 ans) et préférant attendre un allégement des contraintes sanitaires. 

Le rebond d’activité du secteur sera donc conditionné par l’évolution de la situation sanitaire au cours du deuxième semestre 2021.

Enfin, le secteur est confronté à une pénurie de personnel, une partie des employés du monde de la nuit ayant changé de voie professionnelle pendant les 15 mois de fermeture.

L’organisation du marché

  • Les grandes discothèques, dont la capacité d’accueil dépasse 1 000 personnes, sont encore très peu nombreuses. Elles sont de véritables centres de loisirs nocturnes, attirant leur clientèle jusqu’à 200 km alentour.

  • Les discothèques de taille moyenne (200 à 1 000 places) proposent généralement des musiques, salles, ambiances différentes de façon à attirer plusieurs types de clientèle.

  • Les petites discothèques ciblent leur clientèle. Leur activité est souvent saisonnière.

NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR

2020

1 600 (1)

CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR  (EN MILLIARDS D’EUROS)

2019

1 Md€ (2)

(1) Source : Organisations professionnelles

(2) Source : Estimation réalisée sur la base des données communiquées par la Sacem et les organisations professionnelles

Lemaitre Pierre

Responsable des partenariats

Article mis à jour le 23 juillet 2021

Pour aller plus loin

Newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez nos actualités, témoignages et conseils