Ouvrir un e-commerce : le guide 2022

Icône auteur

Par Jules Drevon

Icône date de publication

05 juillet 2022

Icône temps de lecture

5 min.

commerce en ligne

Avec un chiffre d’affaires de 32,4 milliards d’euros au premier trimestre 2022, le marché du e-commerce ne cesse de grandir. Que vous vendiez des produits physiques ou des services, la concurrence est rude, voyons donc comment bien se lancer dans le e-commerce et vendre en ligne. 

Comment se lancer en e-commerce ?

Pour ouvrir un e-commerce performant et rentable, votre boutique en ligne doit mettre en avant votre marque et vendre vos produits. Car en 2022, pour réussir en e-commerce, il faut avant tout créer un produit et une marque solide à partir de votre client cible. 

Quelles conditions pour se lancer en e-commerce ? 

C’est en moyenne 27 000 sites e-commerces qui se créent chaque année. Évidemment, tous ne connaissent pas le succès. Pour lancer une boutique e-commerce, certaines conditions sont nécessaires : 

  • Avoir un produit répondant à une demande. Si possible un Product Market Fit, c'est-à-dire, un produit ayant rencontré son marché. Pour faire cela sérieusement, il est recommandé de créer un business plan avec une étude de marché solide.

  • Développer une stratégie de communication sur les réseaux sociaux et d’acquisition gratuite et payante redirigeant vers votre boutique e-commerce.

  • Optimiser le tunnel de vente. La concurrence étant rude et les coûts d’acquisition clients élevés, vous devez créer une boutique e-commerce optimisée (fluide et claire, avec des upsells…).

  • Créer un système de rétention client par email. Créer des offres via une stratégie d’emailing pour mieux faire revenir vos clients (nous parlons d’augmentation de la durée de vie client - CLTV).

Dans l’idéal, vous pouvez tester votre offre sur une plateforme de crowdfunding ou via une simple landing page. L’idée est d’avoir déjà quelques clients avant d’investir dans la création d’une boutique e-commerce.

Les étapes pour se former en e-commerce

Pour bien démarrer, il est conseillé de se former au e-commerce. Plusieurs chemins s’ouvrent à vous : 

  • Des formations disponibles en ligne. Les prix varient en fonction du niveau de spécialisation et d’expertise. Live mentor ou E-commerce Nation proposent des formations de pointe, notamment.

  • Suivre un cursus universitaire : Licence professionnelle e-commerce et marketing numérique, Master de marketing digital ou école de Commerce.

Il est également possible de travailler auprès d'autres boutiques en ligne en tant que consultant avant de lancer sa propre marque.

Quoi qu’il en soit, le e-commerçant doit se former en permanence, car le secteur est en perpétuelle évolution. Les outils, la technique et les modes de consommation changent régulièrement. 

Ouvrir un e-commerce : quelles démarches ?

Les étapes du projet de e-commerce

Comme pour tout projet entrepreneurial, ouvrir un e-commerce nécessite de créer une étude de marché du e-commerce et de faire un benchmark. Évaluez la concurrence et la façon dont elle acquiert et fidélise ses clients.

Vous devez ensuite créer un meilleur produit (résoudre le problème identifié mieux que vos concurrents ou de façon innovante), créer une stratégie marketing différenciante et augmenter le niveau de service. 

Quel est votre avantage concurrentiel

Pourquoi un client achèterait sur votre site e-commerce ?

Par exemple, Yves Rocher est leader des ventes de produits de beauté devant Amazon en 2021 grâce à un site bien construit et un service client de qualité, notamment. 

Les étapes du business plan impliquent de définir votre business model. Comment allez-vous gagner de l’argent avec votre boutique e-commerce

Quelle politique de prix, quelle gamme de produits et surtout quelle logistique ? 

La structure juridique pour lancer un e-commerce

Plusieurs formes juridiques sont possibles en fonction de l’ambition que vous donnez à votre e-commerce.

  • En 2018, 45 % des sites e-commerce sont créés sous le régime de la micro-entreprise. Ouvrir un e-commerce en auto-entrepreneur est idéal pour débuter et permet de créer un statut simplement, réduit les démarches administratives et le seuil de franchise en base de TVA est de 85 800 € (94 300 € pour le seuil majoré). Cependant, vous ne pourrez pas déduire vos charges de vos recettes, ce qui peut vite être pénalisant en e-commerce de produits physiques.

  • La société commerciale (SAS, SARL, SASU, EURL…) implique une création et une gestion plus lourde (notamment avec la rédaction des statuts) mais permet de lever des capitaux plus facilement ou encore de vous associer pour développer votre e-commerce à plusieurs. De même que reverser et déduire la TVA sur vos produits.

Qui peut ouvrir une boutique en ligne ?

Tout le monde peut ouvrir une boutique en ligne dès lors qu’il crée un statut de vendeur. Certaines mentions sont obligatoires à faire figurer sur votre site e-commerce : 

  • La raison sociale et l’adresse de l’entreprise. 

  • Un moyen de contact (email ou téléphone).

  • Le numéro RCS et le numéro de TVA intracommunautaire.

  • Le nom du responsable de publication et l'hébergeur du site.

  • Le numéro de déclaration simplifiée fourni par la CNIL.

  • Les conditions générales de vente (CGV) et notamment les prix, frais de livraison et droits de rétractation.

La réglementation du e-commerce et les droits des consommateurs sont parfois complexes, notamment si vous manipulez des données clients, importez / exportez des biens à l’international ou pratiquez le Drop shipping. Renseignez-vous avant de créer votre boutique e-commerce.

Quel type de site e-commerce créer ? 

Ouvrir un site e-commerce en 2022 est relativement simple grâce aux nombreuses solutions sur-mesure vous permettant de lancer une boutique sans savoir coder ou devoir payer un développeur.

  • Les CMS clé en main comme Shopify, Wordpress ou open source comme Prestashop offrent de grandes possibilités pour créer une boutique personnalisée, au design et à l’interface utilisateur professionnelle. 

Les marques telles que Merci Handy ou Jimmy Fairly utilisent Shopify, le CMS spécialisé dans la création de site e-commerce.

Nous vous conseillons d’opter pour la version payante de Shopify ou d’ajouter des modules (plugins) PrestaShop, afin d’avoir une boutique plus complète et performante. 

Ces CMS permettent également de créer un simple site vitrine et de le transformer en site e-commerce simplement. 

💡Se lancer en e-commerce ne veut pas obligatoirement dire boutique e-commerce. Certaines marques commencent par créer un simple site (avec Wix, Squarespace ou Jimdo) et fidélisent une audience via leurs réseaux sociaux en présentant leurs produits. D’autres, pré-vendent leur produit via une plateforme de crowdfunding comme Kickstarter, avant de créer leur site e-commerce. 

Comment vendre dans le e-commerce ?

Les bonnes pratiques pour réussir en e-commerce

Ne pas hésiter à investir dès la création de votre boutique e-commerce. Dès vos premières ventes, réinvestissez vos revenus en acquisition client mais aussi dans l’optimisation de votre boutique e-commerce.

Il est possible de faire appel à des agences ou des consultants indépendants spécialisés dans l’e-commerce, la SEO et SEA. Les tarifs varient en fonction de la taille du prestataire. 

D’autre part, l’e-commerce implique d’anticiper des coûts parfois importants. Outre la logistique (stockage des produits, transport, livraison, retours), il faut prévoir les assurances, les coûts des consommables (comme l’emballage). 

Entourez-vous de professionnels pour bien commencer.   

Choisir la solution de paiement de son e-commerce

C’est une étape clé dans la création de votre e-commerce. Une solution de paiement unique ou non précisée fait drastiquement baisser le taux de conversion. 

  • Proposez plusieurs solutions de paiement sur votre boutique : Paypal, Stripe, Apple Pay et bien sûr, la carte bancaire Visa et Mastercard. 

Vous pouvez proposer une solution de paiement fractionné avec Alma, pratique pour le client, cela échelonne également vos revenus générés sur plusieurs mois.

Bien vendre en e-commerce

En e-commerce, le taux de conversion moyen (pourcentage de visiteurs sur votre site qui devient client) est d’environ 3 %. Moins si votre marque est inconnue. 

Il est donc important de communiquer sur différents canaux : articles SEO, vidéo Youtube, compte Instagram et TikTok (le format Reels est très populaire actuellement). Travailler votre branding et vos offres. L’objectif étant de vendre tout en maximisant le panier moyen.

D’autre part, grâce à une stratégie d’emails bien définie, vous faites revenir vos clients sur votre e-commerce pour racheter des produits complémentaires ou additionnels

  • Sur votre site e-commerce, le client doit se sentir en confiance et le parcours doit être fluide pour aboutir rapidement à l’achat. 

  • 80 % du trafic passe par la page produit. Détaillée, précise et visuelle (avec des photos de bonne qualité et des vidéos), la page produit doit donner envie d’acheter.

  • Travaillez votre référencement grâce aux outils Google et aux contenus.

  • Suivez vos KPIs et les données utilisateurs grâce à Google Analytics ou les plugins de votre CMS. 



Sources : Fevad, Shopify, PrestaShop

Jules Drevon

Jules Drevon

Icône LinkedIn

Rédacteur

Article mis à jour le 05 juillet 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat