Accueil > Idées business > Le marché de l'ébénisterie >

Les points de vigilance de l'ébénisterie

Icône auteur

Par Lucas Pedroza

Icône date de publication

21 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

ebeniste
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

Le manque d’organisation commerciale

La plupart des ébénistes continuent de développer leur activité de bouche à oreille alors qu’il leur serait utile de prospecter des marchés rentables comme l’agencement et le montage de meubles haut de gamme.

Le faible niveau de rentabilité

En cas de baisse du chiffre d’affaires, la rentabilité est rapidement insuffisante pour couvrir les charges fixes. Ceci constitue un frein à l’embauche d’un salarié et à la réalisation de nouveaux investissements, toujours risqués du fait de l’irrégularité des commandes.

Le manque de diversification

La pérennité du chiffre d’affaires ne peut être assurée que par une bonne diversification de l’activité : particuliers, commerçants, collectivités, entreprises.

Dans ce contexte, les professionnels qui se développent sont ceux qui intègrent les changements organisationnels dans leur mode de fonctionnement en s’équipant de matériel de production plus adapté, en se regroupant avec d’autres professionnels (architectes, décorateurs,…), en adhérant à des centrales d’achats et en investissant une partie de leur temps dans des démarches commerciales.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Ebénisterie

Moyenne tous secteurs

Nc (1)

75,2 %

(1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération 2014.

Lucas

Lucas Pedroza

Icône LinkedIn

Product Owner

Article mis à jour le 03 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat