Accueil > Idées business > Le marché de l’édition de revues et de périodiques >

La réglementation de l’édition de revues et de périodiques

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

18 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

edition-de-revue-et-de-periodique
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les aptitudes professionnelles

Aucun diplôme spécifique n’est nécessaire pour exercer l’activité d’éditeur. Toutefois, les contraintes techniques et commerciales font que l’éditeur doit être doté d’une solide expérience professionnelle et commerciale et être un excellent gestionnaire. Les éditeurs sont donc quasiment tous issus du monde de l’édition, bénéficiant d’une grande expérience venant compléter une formation commerciale ou de gestion pour les entrepreneurs les plus importants.

Le développement des nouveaux médias requiert l’apprentissage de métiers différents axés sur le digital. La curiosité, l’ouverture d’esprit, une excellente culture générale et l’esprit d’initiative sont des qualités nécessaires pour réussir dans cette profession.

L’ environnement réglementaire

Les contraintes à l’installation

Les professionnels du secteur doivent respecter différentes formalités :

– déclaration au parquet du Procureur de la République, avec mention du titre de la publication, des références de l’imprimeur et de l’identité du directeur de la publication,

– dépôt de chaque exemplaire auprès de certaines autorités judiciaires ou administratives,

Concernant l’édition de livres, les professionnels sont tenus de respecter le « dépôt légal » auprès de la Bibliothèque Nationale 48 heures avant la mise en vente.

 Les principaux points de la réglementation professionnelle

L’éditeur est soumis aux dispositions de la loi sur la presse du 29  juillet 1881. La loi du 28 novembre 1955 a ajouté à la loi de 1881 un article concernant les publications pour la jeunesse.

L’éditeur est soumis à de nombreuses obligations : mentions à porter sur les livres, dépôt légal et fixation du prix du livre.

L’arrêté du 12 janvier 1995  fixe les mentions obligatoires devant figurer sur les documents imprimés soumis au dépôt légal.

Les formalités relatives au dépôt légal figurent dans la loi 20 juin 1992 et le décret du 31 décembre 1993. Le nombre d’exemplaires à déposer a été allégé par le décret du 13 juin 2006,  puis par le décret du 24 mai 2011.

La fixation du prix des livres par l’éditeur est soumise au respect de la loi  81-766 du 10 août 1981 relative au prix du livre modifiée par la loi n° 85-500 du 13 mai 1985 et du 18 juin 2003.

La loi de 1986 interdit aux groupes de presse de posséder plus de 30% de la diffusion globale des quotidiens régionaux.

La loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008 (2008-776) a débouché sur des mesures portant sur les délais de paiement aux fournisseurs. La LME plafonne les délais de paiement à 60 jours à compter de la date d’émission de la facture (ou 45 jours fin de mois). Les sanctions en cas de dépassement de ces délais sont renforcées.

Joris

Joris Melin

Icône LinkedIn

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 20 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat