Accueil > Idées business >

Le marché de la fabrication de vêtements

Icône auteur

Par Pierre Lemaître

Icône date de publication

20 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

fabrication-de-vetements

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Les professionnels du secteur font face à la baisse de leurs chiffres d’affaires, tant en valeur qu’en volume. En effet, les façonniers sont toujours confrontés aux effets de la mutation structurelle du secteur :

  • la délocalisation de l’activité : cette tendance ne cesse de s’intensifier en raison des fortes pressions concurrentielles qui incitent les grands fabricants à s’implanter dans des pays à faible coût de main-d’œuvre,

  • la concentration des circuits de distribution de prêt-à-porter : les grands réseaux sous enseigne développent des synergies avec des fabricants implantés à l’étranger afin de maîtriser l’ensemble de la filière,

  • la baisse de consommation : l’habillement ne figure plus parmi les priorités de consommation des ménages, qui privilégient le logement ou les loisirs. Sa part dans le budget des ménages ne cesse de diminuer (ce poste de dépense représente 4% des dépenses des ménages contre 10% en 1960).

Dans ce contexte, les fabricants positionnés sur le bas ou moyen de gamme sont amenés à disparaître ou à se délocaliser. Seuls les fabricants positionnés sur le haut de gamme et le luxe, qui bénéficient de l’image de marque du savoir-faire français, ou ceux exploitant des matières innovantes à forte valeur ajoutée (cosmétotextiles, textiles infroissables, fibres anti-froid ou isolantes de la chaleur, vêtements pour les sportifs, vêtements professionnels à forte technicité) peuvent maintenir leur activité en France.

Par ailleurs, certains façonniers tendent à développer leurs propres marques pour limiter leur dépendance aux donneurs d’ordre et diversifier leurs débouchés.

Tendances

L’activité du secteur a été lourdement impactée par la crise sanitaire sous l’effet combiné de la chute de la consommation d’habillement et de la baisse de la fréquentation touristique qui a pénalisé le marché du luxe.

Toutefois, la crise sanitaire a aussi accéléré la transformation des comportements de consommation. La tendance du « consommer moins mais mieux » profitera aux produits éthiques et durables, aux circuits courts et au made in France. Les tensions sur le pouvoir d’achat des Français les conduiront malgré tout à réaliser des arbitrages budgétaires au détriment de l’habillement.

L’organisation du marché

  • Les donneurs d’ordre achètent les matières premières, créent les modèles et prennent en charge la commercialisation des produits finis. Ils dominent le secteur.

  • Les façonniers fabriquent les vêtements sans les créer. Ils font intervenir des créateurs stylistes pour créer les modèles dont ils assurent la fabrication et la commercialisation. Confrontés aux délocalisations, ils tendent à s’orienter vers le segment haut de gamme.

  • Les producteurs en compte propre s’occupent de tout le cycle de production : création, montage et commercialisation.

 Plus de 90% des entreprises du secteur n’emploient aucun salarié.

NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR

2018

19 243 (1)

CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR  (EN MILLIARDS D’EUROS)

2018

5,782 Md€ (2)

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR  (INDICE ICA BASE 100 EN 2015)

2020

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

88,2 (3)

96,5

97,5

97,0

97,7

100,0

99,8

99,6

101,2

101,0

99,4

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2018 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprise au 31 décembre 2018, « Fabrication de vêtements en cuir », « Fabrication de vêtements de travail », « Fabrication de vêtements de dessus », « Fabrication de vêtements de dessous ».

(2) Source : INSEE, ESANE, « Fabrication de vêtements en cuir », « Fabrication de vêtements de travail », « Fabrication de vêtements de dessus », « Fabrication de vêtements de dessous ».

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique, « Industrie de l’habillement ».

Lemaitre Pierre

Pierre Lemaître

Icône LinkedIn

Responsable des partenariats

Article mis à jour le 20 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat