Accueil > Idées business >

Le marché de l'huissier de justice

Icône auteur

Par Lucas Pedroza

Icône date de publication

26 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

huissier
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

La crise sanitaire a lourdement impacté la profession en raison de la mise à l'arrêt des juridictions pendant le premier confinement et de la suspension des mesures de recouvrement forcé.  

Les offices dont l'activité est très dépendante des donneurs d'ordre institutionnels (organismes sociaux, bailleurs sociaux) ont été plus durement touchés, alors que ceux plus diversifiés en termes de clientèle (entreprises, particuliers) et d'activités ont mieux résisté. 

Bien qu'ils bénéficient d'un monopole sur certaines activités (assignation à comparaître devant un tribunal, signification de décisions de justice, exécution des décisions de justice, exécution des actes notariés), les huissiers de justice sont confrontés à certaines difficultés. 

La concurrence des autres professions juridiques (notaires, avocats) sur les activités hors monopole, contribue notamment à renforcer les pressions concurrentielles sur de potentiels relais de croissance.

Dans ce contexte, la profession s’est fortement digitalisée ces dernières années. Elle propose plusieurs plateformes numériques : demande de constat, médiation, recouvrement, protection des créations, etc. La digitalisation du secteur facilite le recours des particuliers et professionnels aux huissiers, et elle offre à la profession des gains de productivité. 

Tendances

La crise sanitaire a accéléré la digitalisation de la profession, notamment avec la dématérialisation de la procédure de saisie-attribution et de saisie conservatoire des créances depuis le 1er avril 2021.

En avril 2021, l'Autorité de la Concurrence a formulé de nouvelles propositions pour l'implantation des nouveaux offices d'huissiers de justice pour la période 2021-2023. Elle recommande l'installation libérale de 50 nouveaux huissiers de justice dans 22 zones d'installation. De son côté, la profession réclame un moratoire sur les créations jusqu'à fin 2022 pour permettre aux huissiers de surmonter les effets de la crise sanitaire.

A compter de juillet 2022, les huissiers de justice et les commissaires-priseurs judiciaires seront regroupés au sein d'une profession unique de commissaire de justice. Cette fusion permettra d'élargir les champs de compétences des deux professions.  

L’organisation du marché

  • L’exercice en nom propre (30% des huissiers) contraint le professionnel à assurer une activité auprès d’une clientèle hétérogène, en effectuant des déplacements fréquents sur le terrain.

  • Le regroupement en société (70% des huissiers) lui permet d’appréhender davantage le conseil, voire de se concentrer sur un segment de clientèle (droit commercial et liquidation d’entreprise par exemple).

NOMBRE D’HUISSIERS

2021

3 024(1)

HONORAIRES DE LA PROFESSION (EN MILLIARDS D’EUROS)

2016

1,673 Md€ (2)

(1) Source : CNHJ.

(2) Source : CNHJ.

Lucas

Lucas Pedroza

Icône LinkedIn

Product Owner

Article mis à jour le 11 août 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat