Accueil > Idées business >

Le marché de l'installation d’équipements d’énergie renouvelable

Icône auteur

Par Lucas Pedroza

Icône date de publication

28 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

energie
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Ces dernières années, les professionnels du secteur ont bénéficié de l’engouement des ménages pour les énergies renouvelables, porté par l’intérêt croissant pour l’écologie et les dispositifs d’incitations financières :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) et l’éco-prêt à taux zéro : le plan de relance du logement a simplifié le dispositif de crédit d’impôt (taux unique de réduction d’impôt de 30%, plus d’obligation de réaliser des bouquets de travaux) ainsi que l’éco-prêt à taux zéro (bouquets de travaux ou gain de performance énergétique globale). Par ailleurs, depuis le 1er mars 2016, il est possible de cumuler éco-prêt à taux zéro et le Cite sans condition de ressources.

  • le programme « Habiter Mieux » : créé en 2013, ce dispositif permet aux ménages modestes de financer des travaux d’amélioration des performances énergétiques de leurs logements. Depuis début 2016, les bénéficiaires de ce dispositif peuvent obtenir un éco-prêt à taux zéro Habitat Mieux afin de financer le reste à charge des travaux.

Suite aux accords d’éco-conditionnalité passés entre l’Etat et l’Ademe, les travaux de rénovation énergétique sont éligibles aux différents dispositifs (éco-prêt à taux zéro, Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) à condition qu’ils soient réalisés par des professionnels qualifiés « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement). Dans ce contexte, l’engagement dans une démarche qualité est devenu incontournable pour accéder au marché porteur des travaux d’amélioration des performances énergétiques des logements.

Tendances

Le renforcement du financement de la rénovation énergétique des bâtiments publics et privés intégré au plan « France Relance » pour la période 2020-2022 (soit 6,7 milliards d’euros d’aides publiques sur 100 milliards) profitera au secteur. Parmi les mesures de soutien prises, le dispositif d’aide à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov » est désormais accessible à tous les ménages et ouvert aux propriétaires bailleurs et aux syndicats de copropriété.

Par ailleurs, loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (2015-992 du 17 août 2015) fixe l’objectif que la part des énergies renouvelables atteigne 32% en 2030 (contre 16% à ce jour). Cet objectif aura un impact positif sur l’ensemble de la filière de la rénovation énergétique.

L’organisation du marché

Selon le type d’énergie renouvelable :

  • le solaire photovoltaïque : l’énergie est produite grâce à des capteurs photovoltaïques.

  • le solaire thermique : l’énergie est produite grâce à des capteurs solaires, il est utilisé pour la production d’eau chaude sanitaire.

  • l’éolien : l’énergie est produite grâce à des aérogénérateurs.

  • la géothermie : elle utilise la chaleur du sous-sol.

NOMBRE D’ENTREPRISES DU BÂTIMENT TITULAIRES DU LABEL RGE

2018

67 300 (1)

MARCHÉ DE L’AMÉLIORATION ÉNERGÉTIQUE DU RÉSIDENTIEL (EN MILLIARDS D’EUROS)

2018

19,359 Md€ (2)

(1) Source : Estimation réalisée sur la base des données communiquées par les labels.

(2) Source : Ademe.

Lucas

Product Owner

Article mis à jour le 01 juillet 2021

Pour aller plus loin

Newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez nos actualités, témoignages et conseils