Accueil > Idées business >

Ouvrir un institut de beauté

Icône auteur

Par Sarah Vallet de Payraud

Icône date de publication

04 juin 2021

Icône temps de lecture

6 min.

masseur

Vous souhaitez ouvrir votre institut de beauté ? Pour mieux vous lancez, retrouvez toutes les étapes indispensables à la construction de votre projet dans notre guide complet. 

Un espace de détente, un cocon où il fait bon prendre soin de soi… Avant d’ouvrir un institut de beauté de rêve, retrouvez toutes les étapes pour un projet solide, bien construit et qui saura durer dans le temps. 

Etape 1 : définir le concept de son institut de beauté

Petit institut cozy ou royaume de la beauté aux nombreuses spécialités ? Cosmétique éthique ou soins les plus pointus ? Commencez par définir votre projet tel que vous l’imaginez. Pourquoi pas par écrit, notez les éléments que vous aimeriez pour votre institut de beauté : prestations, ambiance, produits privilégiés, déco… précisez votre idée, vous aurez ainsi des points plus concrets sur lesquels vous appuyer pour avancer. 

Voulez-vous ouvrir un institut indépendant ou préférez-vous être franchisé ? Faites votre choix au plus tôt, il vous orientera dans les étapes suivantes. L’avantage d’être à la tête de votre propre institut est la liberté la plus totale, alors que la franchise vous offrira un soutien dans la communication, et un accompagnement dans la création de votre projet.

Penchez-vous de plus près sur le concept et vos spécialités. Parmi les grandes tendances actuelles, on trouve de plus en plus de bar à ongles et bar à sourcils. Les instituts s’engagent de plus en plus pour l’environnement, et l’on voit grandir le nombre des instituts optant pour des marques écologiques, ou socialement durables. 

Vous avez peut-être déjà une marque de prédilection : n’hésitez pas à vous lancer dans la recherche des marques en accord avec votre concept. 

Etape 2 : établir une étude de marché

Avant la crise sanitaire de 2020, le marché de la beauté, et plus particulièrement des instituts était en pleine croissance. L’impact des confinements et des limitations successives – couvre-feu, horaires limités… – est encore mal connu : avant de vous lancer, prenez connaissance des chiffres du secteur, dans le détail et dans ses évolutions actuelles. 

Commencez par évaluer le secteur en général : quelles sont les tendances du marché dans le monde et en France ? Chiffre moyen global pour un institut, évolutions du chiffre d’affaires, valeur moyenne d’une vente – produit ou service – , nombre moyen de ventes dans une journée… Orientez ensuite vos recherches sur votre zone géographique d’implantation, pour obtenir encore plus de chiffres pertinents quant à votre future clientèle et à vos futurs concurrents. 

Analysez ensuite la demande locale : qui sont les habitués des instituts de votre quartier ? Quand s’y rendent-ils le plus souvent ? Les prestations – soins, mise en beauté, épilation… – sont-elles plus demandées que les produits à l’achat ? Quelles sont les prestations les plus demandées ? Vous pensez que votre future clientèle sera plutôt féminine ? Intégrez tout de même la clientèle masculine dans vos recherches : ils pourraient représenter une tendance inattendue à explorer.

Pour mieux connaitre votre clientèle, vous pouvez notamment construire un questionnaire de type QCM, avec les questions les plus pertinentes sur les tarifs des prestations, les jours et les horaires les plus prisés pour un soin, le nombre de visite à l’institut par mois… Trouvez ensuite les personnes les plus représentatives de votre cible, et soumettez votre questionnaire. Besoin d’aide pour les conclusions ? N’hésitez pas à vous adressez à nos coachs en ligne. 

Etudiez l’offre existante : nombre d’instituts, prestations et types de produits proposés, en franchise ou indépendant… Listez vos concurrents et évaluez leurs points forts et leurs points faibles directement dans votre espace, sur notre appli d’aide à la création d’entreprise. 

Enfin, prenez en compte les éléments de l’environnement social, politique, sanitaire, écologique de votre projet : en quoi peuvent-ils représenter une opportunité ? en quoi peuvent-ils être une menace ? On peut par exemple considérer que la crise de la COVID-19 représente une menace pour votre projet – fermeture des commerces non essentiels, couvre-feu après 18h, achats des produits de beauté en ligne… -. Vous proposez des cosmétiques durables et écologiques en ligne ? La tendance « green » et la fragilité de la vente en magasin pourraient être une opportunité. 

Etape 3 : définir son activité

Vous avez désormais tous les éléments pour définir votre activité avec plus de précisions. Structurez l’ensemble de vos prestations, par catégories – soins corps et/ ou visage, beauté des mains/ pieds, épilation visage/corps, ongles… – et de vos produits à la vente. Posez vos tarifs, en forfait ou à la prestation. 

Quelle sera votre organisation ? Qui seront vos fournisseurs ? Allez-vous faire de la vente en ligne ? Jours et horaires d’ouvertures, nombre de salarié, spécialités de l’équipe… définissez point par point le futur fonctionnement de votre salon.

Avant de continuer votre lecture, apprenez-en plus !

Etape 4 : quels investissements prévoir pour ouvrir un institut de beauté ? 

Vous arrivez au cœur de votre futur business plan : les prévisions financières. 

Commencez par lister et chiffrer tout ce dont vous aurez besoin pour commencer, à savoir : 

  • Le matériel 

  • Le premier stock de matière première

  • Le local 

  • Les aménagements

  • La décoration 

  • La trésorerie de départ

Prévoyez ensuite vos charges récurrentes – eau, électricité, connexion Internet, produits ménagers, produits de soin et produits en vente… – ainsi que les éventuels salaires. Enfin, prévoyez les coûts marketing et de communication. 

Vous pourrez ensuite créer les différents tableaux de votre prévisionnel financier : 

  • Le compte de résultat prévisionnel 

  • Le bilan prévisionnel

  • Le plan de financement prévisionnel 

  • Le budget de trésorerie prévisionnel 

Etape 5 : quel statut juridique choisir pour son institut de beauté ? 

Le choix du statut juridique de votre futur institut sera déterminant sur la fiscalité, sur vos droits sociaux comme sur le fonctionnement de la structure. Il doit prendre en compte de nombreux critères dont : 

  • Le nombre d’entrepreneurs : Vous pourrez vous engager dans l’aventure seul.e ou à plusieurs. Voulez-vous vous associer ? Vous devrez vous orienter vers la création d’une société plutôt que vers une entreprise individuelle. Seul, vous pourrez créer une EI dont la microentreprise, mais aussi une société de type SASU – Société par action simplifiée unipersonnelle – ou EURL – Entreprise unipersonnel à responsabilité limitée-. 

  • Le patrimoine à protéger : vous avez un patrimoine personnel à protéger ? Sous certaines formes sociales, comme l’EI par exemple, votre responsabilité personnelle peut être engagée et mettre en jeu votre patrimoine personnel. Pour protéger votre patrimoine, vous pourrez vous tourner vers l’EIRL – Entreprise individuelle à responsabilité limitée-, la SARL – Société à responsabilité limitée -, la SASU – Société par actions simplifiée – et leurs corolaires unipersonnels – SASU et EURL. 

  • Le cadre et la souplesse de fonctionnement : Aux statuts très encadré, la SARL a l’avantage d’avoir un fonctionnement simple. Elle laisse toutefois peut de liberté. Plus flexible, plus souple, la SAS est plus compliquée à créer car laisse plus de choix. La microentreprise est de toutes les entreprises la plus simple à gérer, mais reste limitée quant au chiffre d’affaire. 

  • La taille du projet, son développement et les investissements : si vous prévoyez un développement – embauche de salarié, entrée de nouveaux associés… – tournez vous vers la constitution d’une société. Pour créer une franchise ou un projet de taille, la SAS et la SA – Société anonyme pourraient être les formes les plus adaptées. 

Il n’existe pas de statut idéal, et de nombreux critères personnels et propres au projet doivent être pris en compte. N’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste juridique. 

Etape 6 : rédiger son business plan

Vous avez désormais tous les éléments pour construire votre business plan. Il doit comprendre : 

  • La description de votre projet : présentez votre futur institut de beauté, son concept, l’équipe, les règlementations spécifiques.

Votre étude de marché, doit être claire, facile à lire et illustrée. 

  • Votre positionnement et votre stratégie commerciale : Rendez votre projet des plus séduisant en mettant en valeur votre positionnement et votre stratégie commerciale. Clairs, bien construits, ils doivent montrer la pertinence de votre idée. 

  • Vos prévisions financières : Au cœur de votre business plan, les chiffres doivent prouver tout ce que vous avez exposé dans les premiers points. Vos tableaux doivent parler d’eux-mêmes pour finir de convaincre. 

Une fois bouclé, votre business plan sera votre « plan séduction » vis-à-vis des investisseurs. 

Etape 7 : connaître la réglementation pour un institut de beauté

Les diplômes et les qualifications réglementaires

En soi, aucun diplôme n’est nécessaire pour ouvrir un institut de beauté : vous pourrez simplement vous charger de la gestion sans pouvoir réaliser vous-même les soins ou le conseil. 

En revanche et d’une manière générale, pour exercer en institut de beauté, il vous faudra être titulaire d’un diplôme d’Esthétique – Cosmétique soit :

  • De niveau CAP, Bac Pro ou BP pour réaliser les soins, conseiller, vendre les produits et gérer l’organisation de l’institut

  • De niveau BTS et BM pour accéder en plus aux postes plus commerciaux et à plus hautes responsabilités

Sans diplôme, vous pourrez toutefois exercer à condition de justifier d’au moins 3 ans d’expérience professionnelle en institut. 

Certains types de soins ne demande aucune qualification – expérience ou diplôme – particulière, comme les soins dits « non-esthétiques » de type modelages, relaxation… ou la pose d’ongles, décoration et pose de vernis, sans manucure. 

Les normes à respecter

En tant qu’établissement recevant du public, vous devrez respecter les normes en vigueur : 

  • Sécurité 

  • Accessibilité

  • Hygiène

  • Affichage et information au consommateurs

Si vous embauchez des salariés, vous serez également tenus à des obligations d’affichage et d’informations. 

Enfin, certaines pratiques comme l’épilation ou le bronzage artificiel ont leurs propres réglementations : interdiction de l’usage du laser, port de lunettes de protection obligatoire, qualifications… 

Etape 8 : esthéticienne en institut ou à domicile ? 

De nombreuses esthéticiennes indépendantes pratiquent leur activité à domicile, chez elles ou directement chez les clients. Elles sont le plus souvent spécialisées dans les soins ne nécessitant pas de gros matériel, et profite d’horaires flexibles. Chez les clients, l’activité à domicile peut être un avantage concurrentiel certain. 

Si vous prévoyez de pratiquer à domicile – chez vous ou en clientèle -, anticipez bien le choix du matériel dont vous aurez besoin, ainsi que votre logistique – transport de table, de produits, hygiène et pratiques de désinfection… 

Vos déplacements doivent également être pris en compte dans votre organisation comme dans vos prévisions financières. Ils peuvent représenter une part importante de vos charges. Pour commencer, vous pouvez délimitez précisément votre zone d’intervention : vous aurez une idée plus claire du temps à prévoir pour chaque rendez-vous et de la dépense que cela peut représenter. 

Etape 9 : se lancer

Votre projet est prêt à être lancé ? Vous pouvez désormais passer aux démarches administratives avec : 

  • La recherche de financement

  • La création de votre structure

  • La souscription aux assurances professionnels 

Commencez aussi à chercher le local idéal, lancez les travaux d’amélioration, les aménagements et la décoration. 

Enfin, après avoir élaboré votre stratégie de communication, lancez vos premières actions : Création d’un site vitrine, développement d’une page sur les réseaux sociaux, tracts et flyers papiers, annonces et publicités dans la presse… ne négligez pas le bouche à oreille : la proximité est une valeur essentielle dans l’univers du soin et de la beauté ! 

CRÉEZ UN BUSINESS PLAN POUR VOTRE INSTITUT DE BEAUTÉ

Créez un business plan convaincant en quelques clics, et réutilisez-le partout. Si vous avez des questions, un coach vous accompagne gratuitement à chaque étape de votre création d'entreprise.

Image d'illustration
Créer mon business plan
Sarah Vallet de Payraud

Sarah Vallet de Payraud

Icône LinkedIn

Entrepreneur en résidence @ La Fabrique by CA

Article mis à jour le 21 octobre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat