Accueil > Idées business > Ouvrir un institut de beauté >

La réglementation de l'institut de beauté

Icône auteur

Par Pierre Lemaître

Icône date de publication

01 juin 2021

Icône temps de lecture

1 min.

esthéticienne
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les aptitudes professionnelles

En plus des compétences techniques, qu’il faut mettre régulièrement à niveau avec l’évolution des nouveaux équipements et des nouvelles techniques, le professionnel doit être à l’écoute de sa clientèle et parvenir à établir une véritable relation de confiance avec lui. Le métier requiert également une bonne résistance physique (station debout fréquente). Enfin, le professionnel doit être un bon gestionnaire (relations avec les fournisseurs notamment) et disposer de bonnes aptitudes commerciales (vente de produits).

L’environnement réglementaire

Les contraintes à l’installation

En tant qu’artisan, le professionnel doit être titulaire d’un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) ou d’un brevet d’études professionnelles (BEP) ou d’un diplôme ou d’un titre homologué de niveau égal ou supérieur délivré pour l’exercice de son activité. A défaut, il doit justifier d’une expérience professionnelle de trois années en qualité de salarié ou d’indépendant (loi 96-603 du 5 juillet 1996). Le décret du 4 mai 2017 met en œuvre l’obligation de qualification professionnelle par métier (et non plus par groupe d’activités) et introduit l’accès partiel à une activité. Ainsi, depuis le 1er juin 2017, il est nécessaire d’avoir un CAP, ou BEP, ou un diplôme équivalent, ou de justifier d’une expérience professionnelle de trois années, dans le métier ou dans la partie d’activité envisagée pour pouvoir l’exercer. La personne qualifiée dans un métier peut toutefois accomplir les tâches qui relèvent d’un métier connexe faisant partie d’un même groupe d’activités, sans qualification supplémentaire, à la condition que ces tâches fassent appel à des compétences similaires à celles mises en œuvre dans le métier principal. Par ailleurs, les personnes partiellement qualifiées dans une activité soumise à qualification peuvent exercer la partie d’activité correspondant à leur qualification.

Attention
L’inscription à la Chambre des Métiers est obligatoire.

Les principaux points de la réglementation professionnelle

Accueillant du public, le local doit répondre aux normes de sécurité relatives aux établissements recevant du public.

Les prix sont fixés librement et doivent être affichés à l’extérieur et à l’intérieur du salon.

Les activités de massage sont réservées aux masseurs-kinésithérapeutes. Les professionnels de l’esthétique peuvent uniquement pratiquer des modelages.

S’ils souhaitent proposer des prestations de maquillage permanent, les professionnels du secteur doivent suivre une formation spécifique préalable.

L’utilisation d’appareils de bronzage est très réglementée. Seuls les appareils de type UV1 et UV3 sont admis en institut, ils doivent comporter des mentions obligatoires et être contrôlés au moins tous les deux ans par un organisme accrédité Cofrac.

Lemaitre Pierre

Pierre Lemaître

Icône LinkedIn

Responsable des partenariats

Article mis à jour le 04 juin 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat