Accueil > Idées business >

Le marché de la laverie, pressing

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

31 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

ouvrir pressing
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

La crise sanitaire a lourdement pénalisé le secteur en 2020. L’activité des pressings a été plus particulièrement impactée en raison de l’essor du télétravail et de l’effondrement de l’évènementiel et des rassemblements privés festifs ou familiaux.

Sur le plan structurel, le secteur poursuit sa mutation sous l’effet de plusieurs facteurs :

  • la généralisation de l’équipement des ménages en machine à laver (94% des ménages en sont équipés),

  • les pressions tarifaires liées à la saturation du marché et au développement des concepts low cost,

  • le durcissement de la réglementation qui oblige les professionnels à consentir des investissements pour mettre aux normes leurs installations ainsi qu’à employer du personnel pour surveiller l’utilisation des machines de lavage à sec.

Malgré un contexte défavorable pour l’ensemble du secteur, on observe toutefois des disparités selon les différents segments d’activités.

L’activité de pressing est le segment qui connaît le plus en difficulté. Le nombre d’établissements a diminué de moitié ces vingt dernières années. Les professionnels du pressing subissent notamment les pressions concurrentielles des discounters. Contraints de baisser leurs prix tout en améliorant la qualité de leurs services, les professionnels ont vu leur niveau de marge diminuer. De plus, l’évolution des textiles qui se prêtent de plus en plus à un entretien en machine à laver conjuguée au développement de l’offre de pressing à domicile (machine à laver offrant le nettoyage à sec, produits de nettoyage commercialisés en grandes surfaces) contribue à diminuer les volumes d’activité de ce segment.

Les laveries libre-service enregistrent quant à elles une progression de leur chiffre d’affaires, bien que le marché soit saturé dans les grandes agglomérations.

Dans ce contexte, pressing et laveries libre-service s’organisent de plus en plus en réseaux sous enseigne, accentuant ainsi les pressions concurrentielles sur les indépendants isolés.

Tendances

Face à l’intensification de la concurrence, les professionnels devront développer de nouvelles prestations ainsi que de nouveaux concepts. La préoccupation croissante pour l’écologie favorisera l’essor des pressings écologiques.

Enfin, le poids des réseaux organisés va continuer de prendre de l’ampleur, les indépendants non rattachés à un réseau étant amenés à disparaître.

 L’ organisation du marché

  • Les pressings proposent des services personnalisés : nettoyage à sec, défroissage, teinture, détachage, dégraissage, repassage.

Confronté au développement des concepts discount, leur nombre a fortement diminué ces dernières années : on en dénombre aujourd’hui moins de 4 000 contre plus de 8 000 il y a 15 ans.

Ils sont essentiellement implantés dans les centres commerciaux et sur les axes de passage très fréquentés.

Moins de 15% des entreprises du secteur sont rattachées à un réseau sous enseigne, le leader du secteur étant l’enseigne 5 à Sec (300 unités en France, 2000 dans le monde).

Le durcissement de la réglementation, conjugué à une plus grande préoccupation pour l’environnement, a conduit au développement de concepts écologiques ces dernières années (Aqua Blue, Aqualogia).

  • Les laveries libre-service mettent à disposition des machines automatiques. Malgré la saturation de certaines zones, leur nombre a continué de croître ces dernières années : on en dénombre environ 4 500 aujourd’hui.

Elles sont principalement implantées en centre-ville ou à proximité de structures d’hébergements (résidences étudiantes, résidences hôtelières, camping, etc)..

L’adhésion à un réseau permet à l’exploitant de bénéficier de conditions tarifaires privilégiées pour acquérir le matériel ainsi que de services mutualisés comme la maintenance des machines. L’un des principaux acteurs sous enseigne du secteur est l’enseigne Wash’N Dry qui compte 750 unités en France. Certains distributeurs de matériels proposent également des concepts clés en main (Lavomatique par exemple).

Soumis à de fortes pressions concurrentielles, les professionnels du secteur tentent de se différencier en proposant des concepts innovants : café laverie, web laverie, etc.

NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR

2018

8 829 (1)

CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR (EN MILLIONS D’EUROS)

2018

718,2 M€ (2)

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR (INDICE ICA BASE 100 EN 2015)

2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010

77,3 (3)
106,0
104,2
101,7
100,6
100,0
100,5
100,1
100,0
99,0
76,8

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2018 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprise au 31 décembre 2018, « Blanchisserie-teinturerie de détail ».

(2) Source : INSEE, ESANE, « Blanchisserie-teinturerie de détail »

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique, « Blanchisserie-teinturerie de détail ».

Joris

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 31 mai 2021

Pour aller plus loin

Newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez nos actualités, témoignages et conseils