Accueil > Idées business >

Le marché de la location immobilière

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

gestion loative
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Le secteur de la location immobilière évolue dans un contexte difficile. Plusieurs facteurs pèsent sur l’activité des professionnels :

  • la baisse du taux de mobilité : malgré le développement de la primo-accession qui favorise les rotations de logements (taux d’intérêt faible, prêt à taux zéro) et l’augmentation du nombre de ménages à loger (divorces, vieillissement de la population, augmentation de la part des célibataires), la mobilité résidentielle a diminué ces dernières années.

  • la stabilité des loyers : après plusieurs années de très faible progression, les loyers tendent à stagner au niveau national. D’une part, lors du renouvellement du contrat de bail dans les zones tendues, le montant du nouveau loyer est limité au dernier loyer appliqué au précédent locataire (sauf en cas de loyer sous-évalué ou si le logement a fait l’objet de travaux). Par ailleurs, l’indice de référence des loyers étant indexé sur l’inflation, les révisions annuelles des loyers sont faibles ces dernières années. Cette stagnation des loyers pèse sur l’activité des professionnels, rémunérés selon une commission sur le montant des loyers.

  • le manque de solvabilité des candidats à la location : il conduit à l’allongement des délais de mise en location.

Dans ce contexte les professionnels tendent à se regrouper au sein de réseaux organisés et à proposer des services innovants pour se démarquer de leurs concurrents.

Tendances

La demande sur le marché locatif restera importante sous l’effet de l’accroissement du nombre de ménages (divorces, vieillissement de la population, augmentation de la part des célibataires).

Les mesures gouvernementales annoncées dans le cadre du plan « logement » devraient contribuer à dynamiser le taux de mobilité résidentielle avec notamment, la création du bail mobilité.

L’organisation du marché

  •  Les sociétés de location de logements réalisent un chiffre d’affaires moyen très nettement supérieur à celui du secteur. Les bailleurs publics sont fortement représentés par les sociétés d’habitation à loyer modéré et par la Caisse des Dépôts et consignations et la SNCF. Parmi les bailleurs privés, les compagnies d’assurance et les banques disposent de parcs locatifs importants.

  •  Les sociétés de location d’autres biens immobiliers (bureaux, fonds de commerce, terrains …) sont plus nombreuses, mais de taille beaucoup plus modeste.

NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR

2018

19 015 (1)

CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR (EN MILLIARDS D’EUROS)

2018

36,381 Md€ (2)

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR (INDICE ICA BASE 100 EN 2015)

2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010

93,4 (3)
99,6
98,9
98,5
98,2
100,0
99,2
98,2
94,8
92,9
92,3

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2018 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprise au 31 décembre 2018, « Location de logements ».

(2) Source : INSEE, ESANE, « Location de logements ».

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique, « Location et exploitation de biens immobiliers propres ou loués »

Joris

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 25 mai 2021

Pour aller plus loin

Newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez nos actualités, témoignages et conseils