L'activité de la location immobilière

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

gestion loative
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les investissements

Les investissements portent essentiellement sur la construction de bâtiments neufs. Les rénovations et les acquisitions représentent 20% du montant des investissements totaux. A noter que la rénovation et l’entretien du parc locatif sont déterminants : ils permettent de maintenir, voire de réévaluer le montant des loyers et donc d’obtenir de meilleurs rendements.

 La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit le taux de rentabilité brut, puis net, de son parc locatif. Ces taux sont en moyenne plus élevés pour les locations de locaux professionnels et autres biens immobiliers que pour les locations de logements. Ils sont très variables d’une entreprise à l’autre, en fonction de son implantation géographique et du niveau de standing.

 Les recettes de l’activité

Le chiffre d’affaires moyen des sociétés de location de logements est beaucoup plus élevé que celui des sociétés louant d’autres biens immobiliers. 

Les charges à surveiller

Les charges externes (frais de publicité, frais de gestion, recouvrement…) et les frais de personnel constituent les deux principaux postes de charges. Les amortissements et les frais financiers sont très élevés : ils peuvent représenter jusqu’à 20% du chiffre d’affaires et doivent par conséquent être parfaitement maîtrisés.

La maîtrise du résultat

Pour l’ensemble des entreprises, le résultat est étroitement dépendant du taux de rentabilité brut et du niveau d’endettement. Le ralentissement de la progression des loyers et l’augmentation des impayés ont de très forts impacts sur les performances des entreprises. Les charges externes et de personnel doivent être parfaitement contenues.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Le niveau des capitaux propres est essentiel. En phase d’installation, le fonds de roulement doit être suffisant pour couvrir les charges de début d’activité (échéances de crédits, charges fixes…). En régime de croisière, l’activité a un besoin en fonds de roulement négatif. L’entreprise doit donc dégager des excédents de trésoreries, grâce notamment aux cautions et loyers payés d’avance.

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2019
2018
2017
2016
2015

1 857 (1)
1 493
1 357
1 159
1 081

LES RATIOS DE GESTION CLEFS

Chiffre d’affaires moyen
Marge brute
Excédent brut d’exploitation
Rotation des stocks
Crédit clients
Crédits fournisseurs
Besoin en fonds de roulement

192 K€ (2)
93,85 %
47,37 %
57 jours
14 jours
46 jours
– 46 jours

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises, « Location de logements ».

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

Joris

Joris Melin

Icône LinkedIn

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 25 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat