Accueil > Idées business > Le marché de la location immobilière >

Les points de vigilance de la location immobilière

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

gestion loative
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

Le secteur de la location immobilière reste risqué en raison de sa forte sensibilité aux aléas de la conjoncture économique.

  •   L’inadaptation de l’offre locative et l’importance des locaux vacants
    L’immobilier professionnel est plus particulièrement concerné. De nombreux locaux restent vacants, soit parce que l’offre dépasse nettement la demande locative, soit parce que les équipements (télécommunication, sécurité, confort…) ne correspondent pas aux attentes de la clientèle. Ces locaux vacants génèrent des charges (entretien, fiscalité…) élevées qui impactent la rentabilité globale des entreprises de location.

  • Le poids des investissements
    La construction, l’acquisition et l’entretien des logements locatifs génèrent des investissements très lourds qui nécessitent d’importants moyens financiers. Seules les entreprises disposant de fonds propres importants peuvent faire face à ces investissements et à la détérioration des niveaux de rentabilité.

 

Dans ce contexte, les professionnels devront veiller à diversifier leur activité sur l’ensemble des segments de l’immobilier. Les alliances entre structures permettront également aux petites et moyennes entités de disposer de moyens plus importants pour investir et asseoir leur notoriété.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Activités immobilières
Moyenne tous secteurs

69,9 % (1)
75,2 %

(1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération 2014.

Joris

Joris Melin

Icône LinkedIn

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 25 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat