Accueil > Idées business >

Comment devenir mandataire auto indépendant ?

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

06 septembre 2022

Icône temps de lecture

3 min.

Devenir mandataire automobile

Vous êtes passionné par le monde de l’automobile ? Alors, le métier de mandataire indépendant pourrait bien être fait pour vous !

Mais en quoi consiste cette profession exactement ? Quelle formation suivre, et comment s’installer à son compte ? On répond à toutes vos questions dans cet article. 

En quoi consiste le métier de mandataire automobile ? 

Le mandataire automobile est avant tout un intermédiaire, qui agit entre un particulier et un concessionnaire automobile. Il signe avec le particulier un contrat de mandat, qui décrit de manière précise sa mission. Généralement, il s’agit de trouver le véhicule qui correspond aux critères de son client et de négocier pour obtenir les meilleurs tarifs, ainsi que de régler les démarches administratives relatives à la vente du véhicule. Tout cela est rendu possible par le réseau de partenaires dont dispose le mandataire. 

Mais le rôle du mandataire automobile ne se réduit pas à dénicher les véhicules demandés par ses clients. Il joue également un rôle de conseiller, et assiste ses clients dans la gestion des formalités administratives (immatriculation, mise en conformité, etc). 

Si la plupart des mandataires automobiles sont généralistes, d’autres sont spécialisés dans un type de véhicule, dans une marque précise ou encore dans une gamme de prix (par exemple, les modèles de luxe). 

⚠️ Attention, il ne faut pas confondre le métier de mandataire avec le métier de courtier automobile. Ce dernier recherche des véhicules pour ses clients, mais il ne procède pas lui-même à la vente. 

Quelle formation faut-il suivre pour exercer ? 

L’accès à la profession de mandataire automobile n’est pas réglementé. Autrement dit, aucune formation ni diplômes particuliers ne sont exigés pour s’installer. Cependant, il est préférable de suivre une formation de type bac +2, comme un BTS négociation et digitalisation de la relation client ou encore un BTS technico-commercial. En effet, de solides compétences commerciales sont requises pour exercer ce métier !

En pratique, de nombreux mandataires automobiles se forment sur le tas, avec des professionnels du secteur.  

Reste qu’une connaissance du marché automobile est impérative, ainsi qu’une forte appétence pour ce secteur. Il s’agit avant tout d’un métier de passion ! Pour renforcer son profil et attirer une clientèle de niche, il est possible de se spécialiser, que ce soit dans un type de véhicules (anciens, sportifs, haut de gamme…) ou dans une marque en particulier. 

📍Le métier de mandataire automobile nécessite d’avoir un bon sens commercial et une forte capacité de négociation, et de connaître les techniques de vente de base. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de suivre une formation. 

Quel statut choisir pour devenir mandataire automobile ?

Le métier de mandataire auto s’exerce généralement en indépendant. Il est donc nécessaire de créer son entreprise, en choisissant un statut juridique adapté.  

Tous les statuts peuvent être envisagés pour devenir mandataire automobile. Il est ainsi possible de débuter en tant que micro entrepreneur. Ce statut possède l’avantage d’être ultra-simplifié, en termes de démarches et de formalités de gestion quotidienne. Cependant, le chiffre d’affaires annuel est soumis à un plafond, à savoir 176 200 € pour une activité commerciale. Pour devenir micro entrepreneur, il suffit de se rendre sur le site de l’Urssaf et de suivre les démarches en ligne. 

Il est également possible d’ouvrir une société (EURL ou SASU si l’on exerce seul ; SARL ou SAS si l’on crée son activité à plusieurs). Les formalités de création et de gestion sont plus complexes, mais il n’existe aucun plafond de chiffre d’affaires et le mandataire auto aura la possibilité de séparer son patrimoine personnel de son patrimoine professionnel, ce qu’il ne peut pas faire en micro-entreprise. 

Quoi qu’il en soit, il est important de peser le pour et le contre avant de choisir son statut. Ce qui doit vous guider ? Les spécificités de votre activité et la manière dont vous souhaitez développer votre entreprise à l’avenir. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel, tel qu’un expert-comptable ou un avocat spécialisé.  

🚗 Avant de lancer votre activité, pensez à réaliser une étude de marché (par exemple, une étude de marché d'une concession automobile). 

Combien gagne un mandataire auto ?

On l’a vu, la majorité des mandataires auto exercent à leur compte. Il est donc difficile de donner des chiffres précis en ce qui concerne leurs revenus, puisque ceux-ci varient selon la nature de leur activité. Cependant, on estime qu’un mandataire automobile en début de carrière gagne environ 2000 euros net par mois. Ce montant peut être plus élevé en fonction du type de véhicules vendus, de la clientèle dont il dispose, des horaires de travail effectués, etc. 

💵 Un mandataire automobile expérimenté peut espérer gagner entre 3000 et 4000 euros net mensuels, une fois qu’il a développé son réseau et affiné ses compétences. Un montant qui peut être plus élevé encore s’il dispose d’une spécialisation, dans les véhicules haut de gamme par exemple. 

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 06 septembre 2022

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat