Accueil > Idées business >

Le marché de la mécanique générale

Icône auteur

Par Joris Melin

Icône date de publication

18 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

mécanicien
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

La crise sanitaire a lourdement impacté le secteur en 2020 en raison de l’effondrement des commandes des industries clientes : automobile, aéronautique et équipements mécaniques. Dans ce contexte, le chiffre d’affaires en valeur du secteur a chuté de près de 21%.

Sur le plan structurel, les professionnels du secteur restent également soumis à de fortes pressions tarifaires de la part des donneurs d’ordre. En effet, la sous-traitance en chaîne, très répandue dans le secteur, tire les prix vers le bas et ne permet pas de répercuter la hausse du coût des matières premières (acier notamment) sur les prix à la production.

Alors que leurs marges se réduisent, les entreprises du secteur sont contraintes d’investir pour moderniser leurs outils de production (robotisation, automatisation) afin de réaliser des gains de productivité et de répondre à la demande des industries clientes. Dans une conjoncture dégradée, les petites structures peinent à consentir ces investissements.

 Tendances

Le rebond d’activité du secteur en 2021 restera dépendant de la conjoncture des marchés clients.

Dans ce contexte, la diversification des débouchés (médical, défense) deviendra vitale et les mouvements de concentration s’intensifieront.

L’ organisation du marché

  • Les petites entreprises sont souvent sous-traitantes de 2ème ou 3ème niveau. Présentes sur des niches techniques, elles réalisent des commandes très spécialisées mais en petits volumes.

  • Les PME de plus de 20 salariés réalisent 55% du chiffre d’affaires du secteur et sous-traitent elles-mêmes une partie de leurs commandes (les 2/3 de l’activité du secteur de la mécanique générale sont réalisés en sous-traitance).

NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR

2018

7 301 (1)

CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR (EN MILLIARDS D’EUROS)

2018

9,177 Md€ (2)

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR (INDICE ICA BASE 100 EN 2015)

2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010

91,3 (3)
115,3
113,2
108,8
102,2
100,0
99,1
97,6
97,8
93,6
81,6

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2018 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprise au 31 décembre 2018, « Mécanique industrielle ».

(2) Source : INSEE, ESANE, « Mécanique industrielle ».

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique, « Mécanique industrielle ».

Joris

Joris Melin

Icône LinkedIn

Coach pour entrepreneur

Article mis à jour le 20 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat