L'activité d'orthophoniste

Icône auteur

Par Maëlys Le Coz

Icône date de publication

21 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

ouvrir cabinet orthophoniste

L'installation

Les praticiens peuvent s'appuyer sur le portail d'accompagnement aux professionnels de santé (PAPS) pour réaliser une étude de territoire préalablement à leur installation (démarches, aides, etc.). L'outil C@rtoSanté fournit notamment, pour une zone géographique donnée, des statistiques détaillées sur l'offre et la consommation de soins, l'activité des professionnels de santé et l'accès aux soins.

Les praticiens s'installant en zone "sous-dotée" ou "très sous-dotée" peuvent souscrire au "contrat incitatif orthophoniste" qui leur permet de bénéficier d'une aide financière aux équipements et aux frais de fonctionnement ainsi que d'une prise en charge des cotisations d'allocations familiales.

Les reprises précédées d'une période de collaboration permettent au professionnel de bénéficier des liens du cédant avec les prescripteurs et les patients, et d'atteindre plus rapidement un bon niveau d'activité.

 

Les investissements

Les investissements sont à prévoir, dès le départ, dans leur totalité. Le renouvellement du matériel pédagogique et informatique se fait tous les 3 à 5 ans. Les logiciels spécifiques et la documentation d'auto-formation sont également en perpétuelle évolution.

 

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel s'attache à entretenir des relations de confiance avec tous les prescripteurs possibles : médecins, hôpitaux, instituts médico-pédagogiques, maisons de retraite etc. Il suit le nombre d'actes qu'il effectue par période (semaine ou mois) et par patient. Un orthophoniste reçoit en moyenne 80 patients par an. La durée et la fréquence du suivi dépendent des pathologies prises en charge et de leur gravité. En moyenne, les orthophonistes ont entre 40 et 60 rendez-vous hebdomadaires.

 

Les honoraires

La facturation des actes conventionnés par la Sécurité Sociale est basée sur la lettre clé "AMO" (acte médical orthophoniste). Chaque acte a un cœfficient spécifique calculé sur cette valeur. Les recettes sont constituées pour l'essentiel par des actes AMO (99 %), le reste étant constitué de refacturation de frais de déplacement.

A noter que les honoraires des orthophonistes suivent le rythme scolaire (80% des patients ont moins de 16ans). Ils sont donc moindres durant les périodes de vacances scolaires.

 

Les charges à surveiller

Globalement peu élevées, les plus importantes sont les cotisations sociales personnelles et le loyer. Les frais de déplacement peuvent être plus ou moins élevés, mais ils sont en partie refacturés aux patients sur la base d'indemnités kilométriques remboursées par la Sécurité Sociale.

 

La maîtrise du résultat

La rentabilité de l'activité dépend du montant des honoraires. La faiblesse des investissements et le coût généralement faible de l'installation permettent d'obtenir un taux de marge nette rapidement correct. 

 

La gestion financière et les besoins en trésorerie

A l'installation, l'orthophoniste doit disposer de 3 mois de chiffre d'affaires pour faire face au paiement de ses charges. En régime de croisière, un mois minimum de fonds de roulement est nécessaire pour assurer sa trésorerie entre la réalisation des soins et le règlement des soins. Le besoin en fonds de roulement est plus important si l'orthophoniste pratique le tiers-payant (remboursement dans un délai de 5 à 15 jours si le praticien est muni d’un logiciel de télétransmission).

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2020

2019

2018

2017

2016

2015

9 704 (1)

9 283

8 604

9 114

9 428

9 265

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises, Activités des professionnels de la rééducation, de l'appareillage et des pédicures-podologues.

Photo de Maëlys

Maëlys Le Coz

Dev

Article mis à jour le 22 décembre 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat