Accueil > Idées business >

Le marché des parcs à thème et des activités de loisirs

Icône auteur

Par Garance Bazan

Icône date de publication

24 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

Photo représentant les parcs à thèmes
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Alors que la part des dépenses de loisirs dans le budget des ménages ne cesse de progresser et que la fréquentation touristique bat des records année après année, les acteurs du loisir évoluent dans un environnement porteur.

Première destination européenne de parcs de loisirs, la France est un marché mature : tandis que la création de nouveaux parcs est très rare, l’accroissement de l’offre repose aujourd’hui essentiellement sur l’extension ou la reprise de sites existants. Bien qu’il soit très hétérogène, le marché des parcs de loisirs est dominé par quelques grands opérateurs qui disposent de surfaces capitalistiques très importantes leur permettant de consentir de lourds investissements pour renouveler leur offre, condition indispensable à l’augmentation de la fréquentation de leurs parcs. Par ailleurs, la tendance au développement de services d’hébergement concourt à transformer le modèle économique des parcs de loisirs, qui sont aujourd’hui des destinations de courts séjours à part entière.

Le marché des activités de loisirs indoor et outdoor s’est quant à lui beaucoup développé ces dernières années, son potentiel de croissance attisant les convoitises de nombreux opérateurs qui rivalisent pour se démarquer en proposant des concepts de loisirs toujours plus innovants. Dans ce contexte, l’offre est devenue pléthorique, contribuant à intensifier les pressions concurrentielles intrasectorielles. Alors que la plupart des segments de marché arrivent aujourd’hui à maturité (parcs de jeux pour enfants indoor, escape game, parcs accrobranches, football indoor, etc.), le secteur tend à se structurer autour de réseaux sous enseigne. Par ailleurs, on assiste à l’émergence de complexes multi-activités qui permettent de capter une clientèle plus large qui se voit offrir la possibilité de diversifier ses expériences de loisirs.

Au cœur des stratégies commerciales du secteur, le développement de la clientèle professionnelle offre un fort potentiel de croissance et de diversification (séminaires, activités de team building, privatisation des installations) sur lequel mise aussi bien les parcs de loisirs que les structures d’activités indoor et outdoor.

Tendances

A court terme, toute la filière des loisirs sera lourdement impactée par la crise sanitaire qui a entraîné l’arrêt temporaire de ses activités.

De nombreuses incertitudes pèsent sur les acteurs du secteur concernant les modalités de protection sanitaire qu’ils devront mettre en place et leurs impacts sur leur fréquentation et leurs coûts d’exploitation.

L’organisation du marché

• Les parcs d’attractions et les parcs à thème

Ces parcs proposent des attractions, activités et spectacles autour d’une ou plusieurs thématiques. Cinq parcs de loisirs français concentrent à eux seuls plus de 60% des flux de visiteurs (le parc Disneyland, le parc Walt Disney Studios, le Puy du Fou, le parc Astérix et le Futuroscope) et seule une quinzaine de parcs franchissent la barre des 250 000 visiteurs annuels.

A l’exception du Puy du Fou, les principaux parcs de loisirs sont exploités par des groupes d’envergure nationale ou internationale multi-parcs : Euro Disney (filiale de The Walt Disney Company), La Compagnie des Alpes (filiale de la Caisse des Dépôts, elle exploite en France le parc Astérix, le Futuroscope, Walibi Rhône-Alpes, France Miniature), Looping (groupe paneuropéen qui exploite Bagatelle, Cobac Parc, La Mer de Sable) et Aspro Ocio (groupe espagnol qui exploite Walibi Sud-Ouest, Walygator).

• Les activités de loisirs indoor/outdoor

Alors que certains concepts arrivent à maturité (parcs de jeux pour enfants indoor, escape game, parcs accrobranche, etc.) les segments pionniers, comme le bowling ou le laser game, doivent aujourd’hui se réinventer pour faire face à la croissance exponentielle de l’offre de loisirs.

De nouvelles activités émergent régulièrement. Certaines sont aujourd’hui en pleine expansion (chute libre indoor, trampoline park, escalade ludique, etc.) et le recours à la réalité virtuelle est croissant.

La tendance est à la création d’espaces multi-activités associant loisirs, aventures, pratiques sportives, restauration, etc. Les réseaux sous enseigne (franchises ou succursales) structurent de plus en plus ces activités (Royal Kids, Virtual Center, Escape Hunt, Escape Yourself, Get Out, etc.).

Ils offrent l’avantage de bénéficier de la mutualisation des ressources au sein du réseau : communication, marketing, veille (réglementation, tendances du secteur), etc.

Tableau chiffres du marché

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2018 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprise au 31décembre 2018

(2) Source : INSEE, ESANE.

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique.

Garance

Garance Bazan

Icône LinkedIn

UX designer

Article mis à jour le 24 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat