L'activité du paysagiste

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

19 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

métier paysagiste
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’installation

La création est le mode d’installation le plus répandu.

En cas de reprise, la valeur de l’entreprise dépend de son importance, de la nature de son activité (création ou entretien), de la fidélisation de sa clientèle et de la qualité de son matériel. C’est souvent un salarié qui reprend l’activité. Pour les plus grandes entreprises, la qualité du fichier client et l’importance des contrats d’entretien sont primordiales.

Les investissements

Les investissements de base, un véhicule et le matériel de fonctionnement, sont de 30 K€ maximum. Le plus souvent, à la création, les entreprises commencent par des travaux d’entretien et développent progressivement les activités de création d’espaces verts nécessitant du matériel plus lourd.

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires par type de clients et d’activités (tonte, engazonnage, élagage …).Il gère le planning du personnel pour éviter la sous-activité et recourt aux emplois CDD qui concernent 30% de la profession.

Les recettes de l’activité

La composition du chiffre d’affaires et le mode de facturation sont très variables. Ils dépendent du statut de la clientèle (privée ou publique), de la nature des travaux et du type de marché. La vente des végétaux dans la facturation représente en général la plus grande partie du chiffre d’affaires, les travaux de voirie et de maçonnerie associés aux prestations étant souvent sous-traités à des entreprises spécialisées. La facturation peut être établie soit selon un taux horaire, soit à l’importance des travaux réalisés (en surface ou en volume), soit sur la base d’un prix forfaitaire avec des situations progressives selon l’état d’avancement des travaux.

Les charges à surveiller

Elles sont constituées principalement par les frais de personnel (30 à 35%) et les achats de végétaux (20%). Suivent ensuite le coût de fonctionnement, d’entretien et d’amortissement des véhicules et engins divers. Enfin viennent les loyers et les frais de publicité.

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend d’abord de la capacité à gérer le planning du personnel afin d’éviter les périodes de sous-emploi. Le professionnel doit aussi maîtriser ses investissements. Ainsi, le paysagiste ne devra pas hésiter à faire appel à la sous-traitance pour les chantiers importants ou en période de suractivité et aussi à la location de matériel spécifique si l’achat de celui-ci ne peut être rentabilisé.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent être suffisants pour assurer l’autofinancement des investissements et le financement d’une partie du besoin en fonds de roulement. Le suivi de la facturation et le recouvrement des créances doivent être très rigoureux. Les entreprises qui développent leur activité auprès des administrations et des grandes entreprises ont des besoins de trésorerie plus importants du fait d’un délai client plus long.

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2019

2018

2017

2016

2015

3 545 (1)

3 407

3 472

3 245

3 144

LES RATIOS DE GESTION CLEFS

Chiffre d’affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d’exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

159 K€ (2)

84,94 %

31,57 %

31 jours

40 jours

57 jours

39 jours

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 19 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat