L'activité du peintre en bâtiment

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

18 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

devenir peintre en batiment
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L'installation

Le nombre de créations est important, ce qui s’explique par la facilité d’accès au métier. Toutefois, de nombreuses entreprises cessent rapidement leur activité. Le professionnel doit disposer d’un véhicule adapté, type fourgonnette et d’un local pour entreposer ses équipements et ses stocks de peinture. Le choix d’une spécialisation, adaptée aux besoins de la clientèle locale, constitue un atout de réussite. 

Les investissements

Le matériel doit être renouvelé au fur et à mesure de son usure. Il ne s’agit que de petits équipements : brosses, rouleaux, grattoirs, tamis, récipients, table d’encollage. Seul le véhicule (fourgonnette) constitue un réel investissement. Le gros matériel (échafaudages extérieurs) est souvent loué pour la durée des chantiers à une société spécialisée.

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires et des bons de commande. Il veille à la planification et au suivi de ses chantiers afin d’optimiser l’organisation de son personnel et s’assurer qu’il n’y a aucun dépassement ou perte pouvant réduire ses marges. Les bons de commandes en portefeuille doivent lui permettre de gérer son activité sur les 2-3 mois à venir. Il veille également à diversifier sa clientèle, ses donneurs d’ordre et ses prescripteurs.

Les recettes de l'activité

Les petites entreprises travaillent sur des chantiers de particuliers. Les entreprises plus importantes travaillent également pour des entreprises ou des collectivités locales : dans leur cas, les délais de paiement sont plus longs.

Les charges à surveiller

Les principales charges sont constituées des achats de marchandises qu’il faut bien étudier (une peinture à coût plus élevé, mais de meilleure qualité, peut engendrer des gains de temps très importants) et des charges de personnel dont le poids augmente considérablement avec la taille de l’entreprise.

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend essentiellement de la bonne maîtrise de la facturation et des charges de personnel. Pour obtenir des marchés, l’entreprise peut être tentée de pratiquer des tarifs trop faibles, en sous estimant ses charges fixes (cotisations sociales, impôts, loyers …).

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Le suivi de la facturation et le recouvrement des créances doivent être très rigoureux. Les entreprises qui développent leur activité auprès des administrations et des grandes entreprises ont des besoins de trésorerie plus importants du fait d’un délai clients plus long.

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2019

2018

2017

2016

2015

8 547 (1)

7 984

7 163

7 365

7 554

LES RATIOS DE GESTION CLEFS

Chiffre d’affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d’exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

148 K€ (2)

81,58 %

31,53 %

40 jours

23 jours

34 jours

16 jours

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises, « Travaux de peinture et vitrerie ».

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 05 août 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat