La réglementation de la photographie

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

21 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

photographe
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les aptitudes professionnelles

Aucun diplôme n’est obligatoire pour exercer la profession. Toutefois, le photographe-preneur de vue, doté d’un réel talent artistique, est souvent issu d’une formation spécialisée ou artistique. Les professionnels des laboratoires photographiques doivent disposer de solides connaissances techniques et informatiques dans les outils numériques.

La prise de vue exige un talent artistique et une technicité spécifique. La vente de matériel nécessite une excellente connaissance de toutes les techniques de photographie et un suivi permanent des évolutions technologiques. La qualité du conseil et les aptitudes commerciales sont indispensables pour se différencier de l’offre des grandes surfaces spécialisées et des pure players.

L’environnement réglementaire

Les contraintes à l’installation

Les laboratoires photographiques et les commerces de détail de matériel photo doivent s’immatriculer auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Le photographe indépendant relève lui de la Chambre des Métiers.

Les principaux points de la réglementation professionnelle

Accueillant du public, les laboratoires et commerces détail de matériel doivent répondre aux normes de sécurité relatives aux établissements recevant du public.

Le photographe indépendant doit veiller scrupuleusement au respect du droit à l’image.

La loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008 (2008-776) a débouché sur des mesures portant sur :

  • Les délais de paiement aux fournisseurs : la LME plafonne les délais de paiement à 60 jours à compter de la date d’émission de la facture (ou 45 jours fin de mois). Les sanctions en cas de dépassement de ces délais sont renforcées.

  • Les baux commerciaux : les loyers des locaux commerciaux sont indexés sur un nouvel indice de révision des loyers (Indice des Loyers Commerciaux) intégrant une méthode de calcul pondéré (calculé pour 50% sur l’indice des prix à la consommation, pour 25% sur l’indice du chiffre d’affaires du commerce de détail et pour 25% sur l’indice des prix à la consommation).

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 24 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat