Accueil > Idées business > Ouvrir un fast food : le guide complet >

Les points de vigilance de la restauration rapide

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

24 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

restauration-rapide
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

Le secteur de la restauration rapide comporte un niveau de risque très différent selon le mode de fonctionnement de l’entreprise. Les indépendants sont beaucoup plus vulnérables aux facteurs de risque du secteur alors que les réseaux sous enseigne sont confrontés à la saturation des zones les mieux situées. 

L’intensité de la concurrence, renforcée par de nouveaux circuits :

L’expansion des réseaux sous enseigne a conduit à la saturation du marché dans certaines zones. La concurrence entre les acteurs de la restauration met en péril les indépendants et fragilise les parts de marché des réseaux sous enseigne.

Le poids des immobilisations et le montant des loyers :

Les besoins d’investissement pour l’acquisition du pas-de-porte ou du fonds et pour son aménagement sont grands. De plus, du fait de l’importance de la qualité de l’emplacement, les loyers sont souvent très élevés. 

L’importance des investissements :

Pour fidéliser leurs clients et en capter de nouveaux, les investissements sont essentiels pour réaménager les points de vente et élargir l’offre. Les indépendants peinent souvent à trouver les fonds nécessaires pour rivaliser avec les réseaux. 

La gestion du personnel :

Les charges de personnel doivent être parfaitement maîtrisées. Les salaires étant peu attractifs, les enseignes ont du mal à gérer un turn-over et un absentéisme élevés.

 Dans ce contexte, les affaires qui se maintiendront seront celles qui pourront développer un concept marketing adossé à des produits innovants. Pour cela, les réseaux sous enseigne sont beaucoup mieux armés.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Hébergement et restauration

Moyenne tous secteurs

74,8 % (1)

75,2 %

(1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération 2014.

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 27 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat