Accueil > Idées business >

Le marché des services funéraires

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

24 mai 2021

Icône temps de lecture

2 min.

pompe funèbre

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Le chiffre d’affaires en valeur du secteur progresse régulièrement, principalement soutenu par les revalorisations tarifaires, alors que le volume d’activité tend à stagner. Plusieurs éléments concourent à ce phénomène :

  • Malgré l’augmentation de la population et son vieillissement, l’allongement de l’espérance de vie freine le rythme de progression du taux de mortalité français (+ 0,6 point sur la dernière décennie).

  • L’évolution sociologique du rapport à la mort : la désacralisation de la mort s’accompagne d’une diminution des dépenses moyennes par décès et l’activité du secteur des services funéraires est désormais tributaire de l’évolution du pouvoir d’achat des clients (comparaison des tarifs auprès de plusieurs professionnels, baisse du nombre d’articles funéraires, arbitrages budgétaires au détriment des matériaux nobles).

  • Le développement de la crémation (plus d’un tiers des obsèques) a entraîné une dévalorisation du marché du funéraire. Le développement de prestations additionnelles et les revalorisations tarifaires tendent toutefois, aujourd’hui, à rapprocher le prix moyen des obsèques, qu’il s’agisse de crémation ou d’inhumation.

Dans ce contexte difficile, les entreprises de services funéraires développent de nouvelles prestations (prise en charge globale de l’organisation des obsèques, création de salons funéraires, transmission de mémoires). La digitalisation permet de proposer de nouveaux services (devis en ligne, mémorial numérique). Enfin, le regroupement en réseau permet aux professionnels du secteur de mutualiser leurs achats et d’améliorer leurs marges commerciales.

Tendances

A moyen terme, le rythme de progression de la consommation en volume de services funéraires s’accélérera, soutenu par les facteurs démographiques (les projections de l’Insee font état d’une hausse du nombre de décès par an : 773 000 décès en 2049 contre 531 000 en 2005).

Le poids grandissant des assurances obsèques pèsera sur les marges de manœuvre des professionnels pour revaloriser leurs prestations (pressions tarifaires des opérateurs qui commercialisent ces contrats) et marginalisera les indépendants isolés (accords négociés avec les groupements d’entreprises funéraires).

Par ailleurs, les pressions concurrentielles seront accentuées par l’arrivée de nouveaux entrants, comme les concepts low cost ou les réseaux de pompes funèbres développés par les groupes mutualistes.

L’organisation du marché

Selon la spécialisation

  • les soins aux défunts : la thanatopraxie ne représente que 5% du chiffre d’affaires de l’ensemble des activités des services funéraires. Près de la moitié des défunts reçoivent des soins de thanatopraxie.

  • les pompes funèbres : Elles comprennent les activités de mise en bière, le transport et les services d’inhumation ou de crémation. La majorité des entreprises de pompes funèbres proposent aussi des prestations de soins aux défunts. Depuis la libéralisation du marché, le champ d’intervention des professionnels s’est étendu des contrats de prévoyance jusqu’à la prise en charge des démarches administratives.

Selon le mode de fonctionnement

  • Les indépendants sont très nettement majoritaires sur le marché (60% des entreprises de pompes funèbres et 80% des structures de soins aux défunts). Ils interviennent au niveau local et régional.

  • Les groupements d’indépendants : Pour faire face à la domination du groupe OGF, les indépendants se regroupent. Ils bénéficient ainsi de l’image de marque d’une enseigne et des prix plus intéressants obtenus par leurs centrales d’achats (Funecap, Funéplus, Le Choix Funéraire, Funeris).

NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR

2017

4 057 (1)

CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR (EN MILLIARDS D’EUROS)

2017

2,531 Md€ (2)

ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR EN VALEUR (INDICE ICA BASE 100 EN 2015)

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

111,3 (3)

106,6

102,2

100,0

93,4

93,5

92,4

88,8

85,9

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2017 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprise au 31 décembre 2017.

(2) Source : INSEE, ESANE.

(3) Source : INSEE, Bulletin statistique.

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 24 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat