L'activité des services funéraires

Icône auteur

Par Théophile Rousseau

Icône date de publication

24 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

pompe funèbre
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

L’installation

La création est la forme d’installation la plus répandue. L’entrepreneur devra procéder à une étude de marché lui permettant de faire le rapport entre agences funéraires implantées et densité de population. Certaines régions sont d’ores et déjà saturées (Paris et la Côte d’Azur). L’adhésion à un groupement d’indépendants est fortement conseillée.

En cas de reprise, la valeur du fonds dépend de l’emplacement (zone saturée ou non), de la valeur des stocks et de la notoriété du cédant.

Les investissements

Le professionnel doit disposer d’un espace de vente, de bureaux pour la gestion des dossiers, d’une pièce adaptée à l’accueil des familles et d’un garage pour ses véhicules.

La gestion

Le suivi au quotidien

Le professionnel suit l’évolution de son chiffre d’affaires en tenant compte des variations d’activité : les décès surviennent principalement en hiver ou lors des changements de saison. Il présente une large gamme de services pour maintenir un bon volume d’activité et propose des facilités de paiement à ses clients.

Les recettes de l’activité

Les recettes sont constituées des ventes de produits ainsi que des prestations de services. Le prix moyen des obsèques est compris entre 3 800 et 4 500€. Pour être rentable, une entreprise de 4 à 5 personnes (personnel d’exploitation, convoyeurs et vendeurs) doit traiter 10 à 15 décès par mois.

Les charges à surveiller

Les achats et les charges de personnel sont les postes les plus importants. La publicité représente également un poste très élevé. En effet, le démarchage commercial étant interdit, le recours à ce média est incontournable. L’amortissement des véhicules et le loyer constituent les deux autres postes importants de charges pour l’entreprise.

La maîtrise du résultat

Le résultat dépend essentiellement de la bonne maîtrise du chiffre d’affaires et de sa répartition entre vente de produits et prestations de services. Une rigoureuse gestion du stock et un suivi de créances sont également des facteurs d’amélioration du résultat.

La gestion financière et les besoins en trésorerie

Les fonds propres doivent représenter au minimum 30% des investissements. La trésorerie est souvent négative en raison des facilités de paiement accordées aux clients (crédit client de plus de 40 jours). Les stocks doivent être gérés en flux tendu en raison de leur coût.

EVOLUTION DU NOMBRE DE CRÉATION

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

320 (1)

607

267

313

664

385

371

361

507

LES RATIOS DE GESTION CLEFS

Chiffre d’affaires moyen

Marge brute

Excédent brut d’exploitation

Rotation des stocks

Crédit clients

Crédits fournisseurs

Besoin en fonds de roulement

281 K€ (2)

78,02 %

26,11 %

81 jours

45 jours

60 jours

38 jours

(1) Source : Insee, Démographie des entreprises et des établissements – champ marchand non agricole, Créations d’entreprises.

(2) Source : Moyenne indicative. Données exprimées en % et jours (de chiffre d’affaires ou d’achat).

Théophile

Théophile Rousseau

Icône LinkedIn

Content manager junior

Article mis à jour le 24 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat