Accueil > Idées business >

Le marché du transport sanitaire

Icône auteur

Par Garance Bazan

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

ambulancier
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Depuis plusieurs années, les professionnels du secteur évoluent dans un contexte porteur.

D’une part, le vieillissement de la population stimule l’activité en volume du secteur.

D’autre part, le développement de l’hospitalisation à domicile (HAD) et le renforcement de la prise en charge ambulatoire qui augmentent de façon mécanique le nombre de trajets entre le domicile des patients et leur établissement de soins (dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016, instauration des équipes de soins primaires (ESP) organisées autour des médecins généralistes et constitution de communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) regroupant médecins généralistes, spécialistes, auxiliaires médicaux et acteur médicaux-sociaux ).

Toutefois, les ambulanciers doivent faire face à l’intensification de la politique restrictive menée par l’Assurance Maladie en matière de maîtrise des dépenses de santé. De plus, un nouveau référentiel permet de déterminer le mode de transport le moins onéreux compatible avec l’état de santé du patient. Ces mesures tendent à accroître la concurrence de véhicules aux tarifs moins onéreux ce qui profite aux taxis (leurs parts représentent 46% du transport sanitaire en 2018 contre 28 % en 2008).

Enfin, la réforme du financement des transports sanitaires, entrée en vigueur en octobre 2018 et aménagée en 2019, impacte la structure du secteur. Cette réforme instaure le transfert de la prise en charge de certaines dépenses de transports de l’Assurance Maladie vers les établissements de santé. Dans ce contexte, l’instauration des appels d’offres par les établissements de santé favorise les grandes structures du transport sanitaire et tend à accélérer la concentration du secteur.

Tendances

La crise sanitaire a entraîné un effondrement du volume d’activité du secteur, notamment sur le segment du transport programmé (déprogrammation des soins, renoncement aux soins des patients). Dans le même temps, les professionnels du secteur ont vu leurs charges progresser (fournitures d’équipements de protection individuelle, nettoyage des véhicules de transport) au détriment de leurs marges.

Le rebond d’activité du secteur en 2021 ne devrait pas permettre de retrouver le niveau d’activité de 2019.

L’organisation du marché

  • Le transport en VSL : (véhicule sanitaire léger) est le plus répandu. Les principaux transports sont des trajets hôpital-domicile ou inter-hospitaliers. La diversification (transport de médicaments, de sang, de matériel…) est très fréquente.

  • Le transport en ambulance est beaucoup plus contraignant. Les normes réglementaires et le coût des véhicules sont plus importants.

  • Le transport en taxi est utilisé dans les cas où le patient peut se déplacer seul et ne nécessite aucune assistance particulière.

NOMBRE D’ENTREPRISES DU SECTEUR

2018

6 016 (1)

CHIFFRE D’AFFAIRES DU SECTEUR (EN MILLIARDS D’EUROS)

2018

3,586 Md€ (2)

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2018 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprise au 31 décembre 2018, « Ambulances ».

(2) Source : INSEE, ESANE, « Ambulances ».

Garance

UX designer

Article mis à jour le 25 mai 2021

Pour aller plus loin

Newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez nos actualités, témoignages et conseils