Accueil > Idées business >

Le marché du travail temporaire

Icône auteur

Par Garance Bazan

Icône date de publication

25 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

interim
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Êtes-vous fait pour ce secteur d'activité ?

COMPÉTENCES

Qualification professionnelle
Aptitudes commerciales
Maîtrise de la gestion

SPÉCIFICITÉS

Poids des investissements
Importance de la qualité de l'emplacement
Intensité de la concurrence

VIE PRIVÉE

Niveau de rémunération
Degré des contraintes horaires
Facilité de remplacement

Les agences spécialisées dans le travail temporaire sont très sensibles à la conjoncture économique de leurs marchés clients, le BTP et l’industrie notamment, qui conditionne leurs besoins en ressources humaines. Ces dernières années, les acteurs de l’interim ont évolué dans un contexte économique favorable.

Le marché du travail temporaire est dominé par quelques leaders (Adecco, Manpower et Randstad captent plus de 60% des parts de marché). Ces derniers disposent de moyens suffisants pour conserver leur leadership : formation intensive du personnel, recrutement de consultants spécialisés, élargissement de l’offre aux entreprises avec des prestations à plus forte valeur ajoutée. Dans ce contexte, le secteur tend à se concentrer.

Historiquement très atomisé, le secteur du conseil en recrutement est en profonde mutation. La digitalisation du recrutement (réseaux sociaux professionnels, plateformes d’annonces, salons de recrutement virtuels, etc.) attire de nouveaux entrants issus du numérique (big data, intelligence artificielle, automatisation).

Tendances

L’emploi intérimaire a été très impacté par la crise sanitaire : après une chute historique de 40% au premier trimestre 2020, il a rebondi de 23% au deuxième trimestre. Le secteur reste confronté à la baisse d’activité de tous les marchés clients, plus particulièrement dans l’hôtellerie-restauration et l’industrie.

Dans une conjoncture économique incertaine, les entreprises des marchés clients auront besoin de flexibilité et privilégieront donc le recours à l’intérim. Les pressions tarifaires devraient toutefois s’intensifier

L’organisation du marché

  • Les cabinets de recrutement :

Il y a près de 1 300 cabinets de recrutement en France dont les 300 plus importants réalisent 80% du marché du secteur en valeur.

Il existe des cabinets généralistes et des cabinets spécialisés mais la tendance est aujourd’hui à la multispécialisation.

Le cabinet de recrutement est rémunéré en pourcentage du salaire brut annuel du candidat placé (10 à 25 % en moyenne).

Seules 1/3 des entreprises françaises externalisent les recrutements.

  • Les entreprises de travail temporaire :

Ce marché est dominé par trois groupes succursalistes qui réalisent 60% du volume du travail temporaire et regroupent 75% des entreprises du secteur : Adecco (1000 bureaux), Manpower (700 agences) et Randstad (450 agences).

Les principaux clients des agences d’intérim sont :

  • l’industrie : 40% de l’activité,

  • le tertiaire : 35% de l’activité,

  • le BTP : 25% de l’activité.

Tableau chiffres marché du travail temporaire

(1) Source : INSEE, démographie des entreprises et des établissements 2018 – champs marchand non agricole, Stocks d’entreprise au 31 décembre 2018. (2) Source : INSEE, ESANE.

Garance

UX designer

Article mis à jour le 25 mai 2021

Pour aller plus loin

Newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez nos actualités, témoignages et conseils