Les points de vigilance du vétérinaire

Icône auteur

Par Garance Bazan

Icône date de publication

27 mai 2021

Icône temps de lecture

1 min.

devenir vétérinaire
Icône TwitterIcône FacebookIcône LinkedIn

Les principales difficultés du métier

• La création de nouveaux cabinets en zones fortement concurrencées

La fidélisation de la clientèle, déjà attachée à un vétérinaire en place, est longue et aléatoire. Mieux vaut privilégier l’association.

• Le montant des investissements

Le poids des investissements pour la création d’une clinique vétérinaire ou pour le rachat de parts est lourd. On doit prévoir un autofinancement minimum de 30 à 40% du montant de l’investissement.

Dans les années à venir, la profession devrait continuer d’évoluer favorablement grâce au regroupement et à la diversification des activités.

TAUX DE SURVIE AU-DELÀ DES 3 PREMIÈRES ANNÉES

Vétérinaires

Moyenne tous secteurs

Nc (2)

75,2 %

(1) Source : Insee, Taux de Survie à 3 ans pour la génération des entreprises créées en 2014.

Garance

Garance Bazan

Icône LinkedIn

UX designer

Article mis à jour le 27 mai 2021

Pour aller plus loin

La newsletter des entrepreneurs

Tous les mois, recevez notre newsletter fraîche et décalée pour casser les barrières de l'entrepreneuriat